Manche: des éleveurs manifestent pour une remontée des prix du lait

Manche: des éleveurs manifestent pour une remontée des prix du lait

Publié le :

Mercredi 19 Août 2015 - 10:47

Mise à jour :

Mercredi 19 Août 2015 - 11:27
©Pierre Schwaller/Flickr
PARTAGER :
-A +A

Quelque 150 éleveurs ont manifesté ce mercredi matin dans la ville de Saint-Lô (Manche). Réclamant une augmentation immédiate du prix du lait, ils ont jeté de la paille et des pneus enflammés devant la préfecture avant d'être dispersés par des CRS à l'aide de gaz lacrymogène et de canons à neige.

Ils étaient quelque 150 agriculteurs en colère à manifester ce mercredi matin devant la préfecture de Saint-Lô (Manche) pour réclamer une remontée des prix du lait, actuellement trop faibles pour vivre, selon eux.

Munis de banderoles sur lesquelles on pouvait lire "Le Foll, affole-toi",  les manifestants ont commencé à circuler dans la ville en tracteur vers 6h du matin. Ils ont ensuite tenté de souder les grilles de la cour de la préfecture mais les CRS installés de l’autre côté des grilles les en ont empêchés, les aspergeant de gaz lacrymogène. Les agriculteurs ont alors jeté de la paille et des pneus enflammés devant les grilles avant d’arroser ces dernières, ainsi que les forces de l’ordre, de 30.000 litres de lisier. Les CRS ont finalement réussi à venir à bout des éleveurs vers 7h30, les dispersant à l’aide de gaz lacrymogène et de canons à neige carbonique. Les manifestants sont alors repartis en cortège tendis que les pompiers s’assuraient que les feux étaient bien éteints. 

Selon ces agriculteurs de la Manche, premier département de France par son nombre de vaches laitières, la situation des filières d’élevage ne s’est guère améliorée ces dernières semaines, en dépit du plan d’urgence du gouvernement. Et d’après eux, la crise est telle que si des mesures ne sont pas rapidement prises, 30 à 40% des éleveurs du département pourraient bientôt disparaître.

Si le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll avait annoncé fin juillet avoir conclu un accord pour augmenter immédiatement le prix de lait, faisant passer le coût du litre à 34 centimes (+4 centimes), les éleveurs n’y croient pas, 90% des entreprises laitières ayant déclaré ne pas pouvoir payer un tel prix avant le second trimestre 2016.

 

Si le prix du lait n'augmente pas, 30 à 40% des éleveurs de la Manche pourraient disparaître, assurent ces derniers (image d'illustration).


Commentaires

-