Manuel Valls: l'Etat islamique espère "faire le jeu de ceux qui veulent confondre réfugiés et terroristes"

Manuel Valls: l'Etat islamique espère "faire le jeu de ceux qui veulent confondre réfugiés et terroristes"

Publié le :

Mercredi 21 Décembre 2016 - 08:57

Mise à jour :

Mercredi 21 Décembre 2016 - 09:00
©Isa Harsin/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'ancien Premier ministre et actuel candidat à la primaire de la gauche Manuel Valls était invité mercredi matin sur l'antenne d'Europe 1. Il a tenu à rappeler sa fermeté face à la lutte contre Daech qui s'inscrira dans la durée. Il a aussi critiqué le verdict dans l'affaire Christine Lagarde.

 

Sur la situation face au terrorisme         

"Nous avons le devoir de nous préparer à une guerre longue (…) Nous l’avons fait ces dernières années".

"L’Etat islamique recule au Levant et en Syrie (…) mais ils veulent frapper. Ils cherchent à déstabiliser le jeu politique (…) et faire le jeu de ceux qui veulent confondre réfugiés et terroristes".

"Nous assumons pleinement une politique d’asile".

 

Sur le verdict dans l’affaire Christine Lagarde, et sa dispense de peine

"Il y a le sentiment d’une justice à double vitesse".

"On ne peut pas continuer avec ce type d’institution qui donne à tort ou à raison le sentiment de protéger ceux qui gouvernent".

"Il faudra supprimer la Cour de justice de la République".

 

Sur sa volonté de retirer la possibilité du 49-3

"J’ai utilisé le 49-3 deux fois. Je ne le regrette pas (…) mais aujourd’hui je ne suis plus Premier ministre".

"On peut aussi faire des propositions » qui soient basées sur "les leçons que j’ai apprises".

 

Sur la position de François Hollande

"Je ne doute pas que François Hollande veut porter la candidature" du futur vainqueur de la primaire de la gauche.

 

"Nous assumons pleinement une politique d’asile" a tenu à préciser Manuel Valls.

Commentaires

-