Mariage homosexuel: la Manif pour Tous révoltée par le volte-face de Sarkozy

Mariage homosexuel: la Manif pour Tous révoltée par le volte-face de Sarkozy

Publié le :

Vendredi 22 Janvier 2016 - 15:40

Mise à jour :

Vendredi 22 Janvier 2016 - 15:48
©Nicolas Messyasz/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En affirmant dans son livre ne plus vouloir revenir sur la loi sur le mariage homosexuel, l'ex-président s'est attiré les foudres des opposants au mariage pour tous.

Fureur à la Manif pour tous après l'annonce de Nicolas Sarkozy qu'il ne reviendrait pas sur la loi sur le mariage homosexuel si il était élu. Ce volte-face est annoncé dans son livre La France pour la vie, à paraître lundi, dont Le Figaro publie les bonnes feuilles ce vendredi.

"Il ne saurait être question de démarier les mariés, ce serait injuste, cruel et en outre juridiquement impossible", argumente-t-il. 

"Nicolas Sarkozy a visiblement congédié ses convictions", critique dans un communiqué ce mouvement en pointe de la contestation du mariage homosexuel au début du quinquennat de François Hollande. L'ex-chef de l'Etat "se réfugie derrière le politiquement correct et semble n'avoir pour ambition que d'éviter de faire la moindre vague", dénonce la Manif pour tous, qui "exprime sa stupeur devant une telle instabilité".  

Sens commun, un mouvement issu de la Manif pour tous, qui avait placé une trentaine de ses militants sur les listes Les Républicains - que préside Nicolas Sarkozy - aux dernières régionales, a de son côté qualifié de "déplorable ce virage à 180 degrés".

 "Comment peut-on espérer résoudre le climat de défiance et de discrédit dont souffre aujourd'hui la vie démocratique (...) lorsqu'on soumet la parole politique à de tels reniements?" s'interroge Sens commun, qui "ne soutiendra pas la candidature des personnalités politiques qui ne tiennent pas leurs engagements jusqu'au bout". 

Des réactions sont également venues des politiques de droite. Pour Hervé Mariton, candidat à la primaire de la droite et du centre et opposant au mariage pour tous, le virage a toutes les apparences d'un "tête-à-queue". "Nicolas Sarkozy, il y a à peine un an, s'est engagé à l'abrogation de la loi. Il nous dit aujourd'hui qu'il a dit le contraire de ce qu'il pensait. (...)  Ce que j'appelle un parjure, véritablement", a-t-il estimé ce vendredi sur i>Télé.

Sur Twitter, l'ancienne présidente du parti chrétien-démocrate Christine Boutin s'est même transformé en diseuse de bonne aventure pour l'occasion: "la messe est dite! Le reniement Nicolas Sarkozy entraîne TOUT le parti Les Républicains vers l'échec en 2017".

De son côté, la secrétaire d'Etat à la famille Laurence Rossignol a salué "l'évolution de Nicolas Sarkozy sur le mariage pour tous", qui constitue "une bonne nouvelle pour les couples de même sexe et pour l'ambiance générale du pays". 

L'Insee estime que 8.000 mariages homosexuels ont été célébrés en 2015, environ 2.500 de moins (24%) qu'en 2014. Ces chiffres portent à quelque 26.000 le nombre de mariages homosexuels depuis la promulgation en mai 2013 de la loi ayant ouvert le mariage et l'adoption aux couples de même sexe. 

 

Fureur à la Manif pour tous après l'annonce de Nicolas Sarkozy qu'il ne reviendrait pas sur la loi sur le mariage homosexuel si il était élu.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-