Marine Le Pen accuse le pouvoir d'avoir caché la nationalité du suspect de Lyon

Marine Le Pen accuse le pouvoir d'avoir caché la nationalité du suspect de Lyon

Publié le 28/05/2019 à 16:48 - Mise à jour à 16:59
© Dimitar DILKOFF / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Marine Le Pen a laissé clairement entendre ce mardi 28 dans un tweet que le gouvernement aurait volontairement attendu que soit terminé le scrutin des européennes pour révéler que le suspect de l'attentat de Lyon est Algérien. Un message qui fait écho à une théorie du complot très présente sur la Toile.

A la suite de l'interpellation de Mohamed Hichem M., principal suspect dans l'attentat au colis piégé de Lyon, de nombreux internautes ont pointé du doigt le fait que l'homme avait été interpellé au lendemain de l'élection européenne qui a vu en France la victoire du Rassemblement national.

S'appuyant notamment sur les propos de Gérard Collomb qui a déclaré que l'homme était surveillé dès le week-end, certains comptes aux accents plus ou moins complotistes n'ont pas hésité à affirmer clairement que l'arrestation n'a eu lieu, et la nationalité algérienne du suspect été révélée, que le lundi 27 afin de ne pas "donner" à l'extrême droite un argument de campagne, la menace d'actes terroristes que provoquerait l'immigration étant un des arguments récurrents du RN.

Voir: Attentat de Lyon, ce que l'on sait de Hichem M., le suspect interpellé

L'idée que le gouvernement, prétendument pro-immigration, voudrait cacher les origines des terroristes est assez récurrente au sein de la "fachosphère", mais cette fois-ci, Marine Le Pen n'a pas hésité à appuyer cette thèse aux relents complotistes.

"C’est APRÈS l’élection que l’on apprend que le terroriste de #Lyon est un ressortant algérien. (…) Ce timing scandaleux est tout sauf un hasard...", a-t-elle tweeté ce mardi en début d'après-midi. Une formulation qui laisse peu de place à l'interprétation. Marine Le Pen affirme ici que le pouvoir a dissimulé le fait qu'un suspect algérien avait été repéré pour fausser le vote de dimanche.

Son message a  été retweeté plusieurs centaines de fois en quelques minutes. De nombreux twittos l'ont également commenté, certains pour confirmer que "personne n'est dupe" de cette prétendue manœuvre du pouvoir, mais aussi beaucoup pour dénoncer un basculement total dans la théorie du complot.

Si certains des éléments de langage relatif au complot politique, financier ou médiatique étaient apparus depuis quelques années dans la réthorique du parti "antisystème" (voir ici), Marine Le Pen n'avait jamais été aussi loin dans l'accusation.

Lire aussi:

Colis piégé à Lyon: un suspect "peu loquace", "très renfermé"

Macron contrôle France Télévisions: comment le FN a inventé le complot du "ErnotteGate" pendant la campagne (vidéo)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Marine Le Pen a jugé que l'arrestation du terroriste de Lyon après l'élection était un "timing scandaleux".

Annonces immobilières

Fil d'actualités Politique




Commentaires

-