Marine Le Pen traite François Fillon de "merde" dans un interview, ses soutiens démentent

Marine Le Pen traite François Fillon de "merde" dans un interview, ses soutiens démentent

Publié le :

Vendredi 05 Mai 2017 - 16:24

Mise à jour :

Samedi 06 Mai 2017 - 10:55
Nouveau coup dur pour Marine Le Pen ce vendredi: après avoir dû être exfiltrée de la cathédrale de Reims sous la pression des manifestants, elle est au centre d'une nouvelle polémique. Dans une interview au quotidien italien "Corriere della sera" la candidate a traité François Fillon de "merde".
© Philippe HUGUEN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est un coup dur pour Marine Le Pen à quelques heures de la fin de la campagne: une interview qu'elle a donnée au quotidien italien Corriere della sera publié jeudi 4 et où elle insulte François Fillon crée la polémique ce vendredi 5 mai. C'est le journal Le Monde qui a retrouvé cet article, qui aurait pu passer inaperçu. Cela s'ajoute à son exfiltration de la cathédrale de Reims, sous les huées de ses opposants.

Dans cette interview, le journaliste la questionne sur la position du candidat Les Républicains, après le premier tour: "François Fillon a appelé à voter pour votre adversaire, il a parlé de la +violence et de l'intolérance du Front national+. Pourquoi?". La candidate frontiste aurait alors "explosé" et aurait répondu à son interlocuteur: "parce que ce sont des merdes, je suis désolée, mais aucun autre terme ne me vient à l'esprit".

Selon Le Monde, le journaliste italien aurait fait cet interview lors du meeting de Marine Le Pen, jeudi 4 mai à Ennemain (Somme). Et il n'était pas seul avec la candidate puisqu'elle aurait été accompagnée d'anciens militants du GUD -un groupuscule étudiant radical- de Frédéric Chatillon et de Jildaz Mahé O'Chinal. Contacté par le quotidien, David Rachline a démenti cette insulte qui aurait été proférée par la candidate, assurant qu'il avait assisté à l'entretien et que le journaliste avait mal compris: "elle a parlé de +trahison de ses électeurs+ (...). de toute façon, on portera plainte pour diffamation. Une manip' de plus de fin de campagne".

Frédéric Chatillon a lui une autre version: "j'ai assisté à la conversation avec le Corriere. Marine a dit +Fillon a appelé à voter Macron car il est dans la merde+. Merci de corriger". Un démenti qui laisse sceptique de nombreux internautes.

David Rachline et Frédéric Chatillon ont démenti l'information.


Commentaires

-