Marine2017.fr: le site de campagne de Le Pen passe de la politique à l’électroménager

Marine2017.fr: le site de campagne de Le Pen passe de la politique à l’électroménager

Publié le :

Mercredi 06 Juin 2018 - 11:09

Mise à jour :

Mercredi 06 Juin 2018 - 12:08
Le site "marine2017.fr" qui affichait il y a un an le programme pour la présidentielle de Marine Le Pen n'est plus aujourd'hui géré par le Rassemblement national (ex-Front national). Il a été repris de manière opportuniste par des gestionnaires mal identifiés qui font la promotion de produits électroménagers en vente sur Amazon.
© LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

Damien Durand

-A +A

Le programme du Front national pour 2017 appartient déjà, pour Internet, au passé. Alors que certains candidats (comme Nicolas Dupont-Aignan ou Jean-Luc Mélenchon) continuent de rendre accessibles leurs promesses de campagne, et que d'autres désactivent les adresses (comme François Fillon, retourné depuis dans le privé), c'est une surprise qui attend ceux qui veulent se replonger dans la campagne 2017 de l'actuelle députée du Nord.

A l'adresse "marine2017.fr", point de programme politique mais une arrivée sur le site "Le Shopping de Marine". Soit un obscur portail, au design particulièrement pauvre, qui propose de tester des appareils éléctroménagers, ou des outils de jardin. Le tout en renvoyant ensuite vers le site de vente en ligne Amazon. Les nouveaux propriétaires du site, dont l'identité reste bien discrète, affirment participer "au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr".

Ils précisent également que "Marine2017.fr a changé de vocation et de but et n’est donc plus associé à Marine Le Pen".

La page d'accueil du site "marine2017.fr" ©Capture d'écran

Comment les nouveaux exploitants de cette adresse ont-ils pu la récupérer aussi facilement? Le nom de domaine Internet en question n'était pas la propriété du Front national (devenu depuis le Rassemblement national), mais celle de l'hébergeur O2Switch qui met à disposition des adresses web pour ses clients. D'après les conditions de vente de l'entreprise basée à Clermont-Ferrand, une trentaine de jours avant la fin de la prestation prévue, O2Switch demande à ses clients s'ils veulent renouveler leur abonnement et donc l'URL. Lorsque la date expire, O2Switch explique que les noms de domaine restent encore disponibles pendant deux mois moyennant des "frais de restaurations" de 60 euros. Le Front national n'a visiblement pas souhaité dépenser cette somme et a laissé l'adresse redevenir disponible sur le marché.

Une brèche dans laquelle se sont engouffrés les exploitants du "Shopping de Marine" pour racheter un nom de domaine qui génère encore du trafic, selon une estimation du site SimilarWeb (voir ici) un peu plus de 137.000 visites en avril 2018. Les responsables du parti d'extrême droite ont-ils manqué de vigilance ou ont-ils été indifférents au devenir du domaine "marine2017.fr"? Contacté par France-Soir, le service de presse affirme "ne pas savoir".

Pour justifier le nom "le Shopping de Marine", les nouveaux gestionnaires avancent que le site a été créé par une certaine "Marine" "passionnée par le web et les produits". Les profils sont faux et les photos de l'équipe sont des portraits de banques d'images utilisés ailleurs sur Internet pour faire aussi bien la promotion de sites de fitness ou de voyages que la vente d'aliments stimulants sexuels.

A noter que "le Shopping de Marine" renvoie aussi vers un autre site qui "permet de savoir comment jouer au Loto" et donne des conseils financiers à l'adresse "enquete-debat.fr", un site d'informations qui était géré jusque-là par l'éditeur conspirationniste proche de l'extrême droite Jean Robin.

Le site de campagne de Marine Le Pen a changé de mains... et de contenu!


Commentaires

-