Marlène Schiappa "réfléchit pendant qu'elle suce", le dérapage d'un élu RN

Marlène Schiappa "réfléchit pendant qu'elle suce", le dérapage d'un élu RN

Publié le :

Lundi 05 Août 2019 - 18:13

Mise à jour :

Lundi 05 Août 2019 - 18:21
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'évocation dans un portrait de Marlène Schiappa de tendances "sapiosexuelles" a conduit plusieurs membres de l'opposition à tacler la secrétaire d'Eta sur Twitter. Le maire RN de Villedieu le Château Jean-Yves Narquin s'est démarqué en déclarant: "si en plus elle réfléchit pendant qu'elle suce...où va t'on!"

 

Dans un portrait de Marlène Schiappa publié par le JDD dimanche 3, une phrase a fait beaucoup réagir l'opposition sur Twitter, dans un registre assez fleuri au sein duquel s'est distingué un maire RN du Loir-et-Cher.

A l'origine de ces réactions, un paragraphe du portrait qui évoque les livres écrits par la Secrétaire d'Etat à l'égalité entre les femmes et les hommes et notamment Pas plus de quatre heures de sommeil dans lequel l'héroïne fantasme sur Alain Juppé: "Quand je demande à l'auteure si elle partage l'avis de son héroïne, elle me confirme qu'elle est sapiosexuelle. Traduction: excitée par l'intelligence!", peut-on lire dans ce portrait. Le recours au néologisme a depuis été largement commenté.

"A défaut de la sienne (d'intelligence)…" a par exemple twitté la députée LR de Haute-Savoie Virginie Duby-Muller.

Un tacle loin du niveau de celui du maire RN de Villedieu le Château ancien Délégué Général du Rassemblement Bleu Marine: "on savait déjà qu'elle était reine de la pipe, d'après ses confessions! mais si en plus elle réfléchit pendant qu'elle suce...où va t'on!", n'a pas hésité à twitter Jean-Yves Narquin.

Un message qui lui a valu de nombreuses réactions outrées dénonçant des propos insultants et sexistes. Mais, l'élu a persisté et signé en répondant à ses détracteurs, invoquant notamment le fait que c'est Marlène Schiappa qui a évoqué en première la sexualité dans ses livres, ou dénonçant les "trolls LREM". "Pour tous les débiles qui trouvent mon commentaire vulgaire, commencez par lire les élucubrations de votre star!!!", a-t-il écrit.

La principale concernée a répondu en rappelant que Jean-Yves Narquin "a organisé son insolvabilité pour éviter de payer la pension alimentaire et été reconnu coupable d’abandon de famille" en 2014, ajoutant: "Jamais plus agressif avec les femmes qu’un homme inquiet pour sa virilité". Ce à quoi l'élu a rétorqué: "Votre bassesse ne vous apportera rien de bon! Vous feriez mieux de sucer de la glace!".

Marlène Schiappa a réagi au tweet de Jean-Yves Narquin.


Commentaires

-