Maurel claque la porte du Parti socialiste et se rapproche de la France insoumise

Maurel claque la porte du Parti socialiste et se rapproche de la France insoumise

Publié le 12/10/2018 à 08:31 - Mise à jour à 08:33
© Zakaria ABDELKAFI / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Emmanuel Maurel annonce ce vendredi son départ du Parti socialiste et parle de "scission". Ce départ pourrait être définitivement acté dès samedi, lors du conseil national du PS.

Emmanuel Maurel, à la tête de l'aile gauche du PS, annonce ce vendredi 12 dans Le Monde sa décision de quitter le Parti socialiste avec son mouvement "Nos causes communes". L'eurodéputé amorcerait un rapprochement avec la France insoumise. Il faut dire que début septembre, la venue de Jean-Luc Mélenchon à l'université d'été d'Emmanuel Maurel, organisée à Marseille, avait déjà montré les prémices de cette rupture avec le PS d'Olivier Faure. Ce départ pourrait être définitivement acté dès samedi 13, lors du conseil national du PS.

"Je n'annonce pas un départ, mais une scission. Aujourd'hui, je ne pars pas seul mais avec de très nombreux militants, des centaines de cadres et d'élus sur l'ensemble du territoire", a expliqué l'eurodéputé au journal Le Monde.

"Le PS ne correspond plus à l’idée que je me fais du socialisme", a-t-il souligné, ajoutant: "Je n’ai pas supporté que les principaux dirigeants du PS accréditent la thèse des «deux gauches irréconciliables», ni qu’ils mènent une politique qui n’a pas contribué à l’amélioration des conditions de vie matérielles et morales des gens qu’ils étaient censés représenter". Et d'accuser "la Hollandie" d'avoir "fait la courte échelle à Emmanuel Macron" tout en estimant que "la social-démocratie européenne a failli. Elle a été incapable d’incarner une résistance au néolibéralisme triomphant". 

Lire aussi - Maurel (PS) veut lancer un mouvement rassemblant toute "la gauche républicaine"

S'il s'est refusé à dire qu'il rejoignait la France insoumise, Emmanuel Maurel a tout de même tenu à souligner que sa stratégie "est celle des convergences. Avec tous ceux qui agissent dans le même sens. Il y a évidemment La France insoumise. Considérer que LFI est infréquentable, c’est stupide, et c’est se condamner à l’impuissance. Je suis pragmatique". Et d'ajouter: "Jean-Luc Mélenchon a fait près de 20 % des voix à la présidentielle de 2017, son mouvement est en dynamique, son programme attractif. Il faut faire avec eux ce travail de convergences".

Un rapprochement raillé par Julien Dray cité par L'Express: "ils vont se rallier à La France Insoumise et vont se faire maltraiter par Jean-Luc Mélenchon". Ce dernier "a construit un mouvement politique complexe sur le fond. Cette nouvelle arrivée va encore complexifier les choses. Ils seront traités comme d'anciens socialistes qui ont quitté le navire".

Voir:

Le Foll se défend d'être un "problème" pour le Parti socialiste

Le Parti socialiste s'installe à Ivry-sur-Seine (à deux pas de la rue Lénine)

Remaniement: Kanner (PS) s'interroge sur "l'osmose" entre le président et le Premier ministre

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Emmanuel Maurel claque la porte du parti socialiste.

Fil d'actualités Politique