Mélenchon accusait l'extrême droite des dégradations du 1er mai, il reconnaît s'être trompé

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Mélenchon accusait l'extrême droite des dégradations du 1er mai, il reconnaît s'être trompé

Publié le 02/05/2018 à 12:59 - Mise à jour à 13:06
© Philippe LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Jean-Luc Mélenchon avait publié sur son compte Twitter un post indiquant que les dégradations survenues à Paris en marge de la manifestation étaient sans doute l'oeuvre de l'extrême droite. Il a reconnu s'être trompé ce mercredi sur BFMTV, tout en "taclant" les black blocs au passage.

Il a reconnu avoir parlé (ou plutôt twitté) un peu trop vite. Le député des Bouches-du-Rhône  et fondateur de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon a reconnu sur BFMTV ce mercredi 2 au matin avoir accusé à tort l'extrême droite pour les dégradations commises en marge du défilé du 1er mai à Paris.

Petit rappel: mardi 1er mai, un nombre conséquents de casseurs (la préfecture de police a évoqué le chiffre de 1.200) se joignent à la manifestation et mettent le feu à un fast-food et quelques véhicules.

A 17h20, Jean-Luc Mélenchon twitte: "Insupportables violences contre la manifestation du premier mai. Sans doute des bandes d'extrême droite. #1erMai".

Le message a rapidement été reproché à Jean-Luc Mélenchon tant il apparaissait évident aux observateurs que les black blocs , mouvement d'ultra gauche, étaient à l'œuvre. Venus en masse bien visible en tête de cortège, les casseurs arboraient un look –vêtus de noirs, le visage couvert d'une capuche et d'un masque– ne laissant guère de doute sur leur nature.

Lire aussi - Manifestation du 1er mai: les black blocs dans le box des accusés

Ce matin, le patron de la France insoumise a donc fait donc son mea culpa. Livrant au passage quelques explications. Il était "dans un train". Or, "comme en ce moment, des violences d'extrême droite, il y en a partout et que ça n'a l'air d'intéresser personne des importants de l'Etat, je me suis dit: «Des gens qui empêchent une manif du 1er-Mai d'avoir lieu, c'est des fachos»".

Le député en a aussi profiter pour critiquer l'action des black blocs –"des fils à papa" occupés à "péter les vitrines de McDo" selon lui– en dénonçant ce type d'action. "Quand vous serez allé en taule, quand vous aurez un casier judiciaire, vous servirez à quoi pour la lutte? À rien" , a conclu Jean-Luc Mélenchon.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Jean-Luc Mélenchon a reconnu avoir accusé à tort l'extrême droite.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-