Jean-Luc Mélenchon à la tête de l'opposition à la réforme du travail: une "chance" estime Emmanuel Macron

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Jean-Luc Mélenchon à la tête de l'opposition à la réforme du travail: une "chance" estime Emmanuel Macron

Publié le 31/08/2017 à 15:51 - Mise à jour à 16:09
© bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Romain Philips

-A +A

Emmanuel Macron estime que la position de Jean-Luc Mélenchon en tant que leader de l'opposition à la réforme du Code du travail est une "chance". Selon "Le Canard Enchainé" de mercredi, le président pense qu'il sera un "rival des syndicats".

Selon Le Canard Enchainé du mercredi 30, le président de la République Emmanuel Macron se réjouit du comportement de Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise, qui prend la tête de l'opposition contre la réforme du travail.

Même si le discours du député de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, qui a appelé dimanche 27, à Marseille, à "déferler" sur Paris contre le "coup d'Etat social" aurait pu effrayer le président, il n'en est rien. Emmanuel Macron se serait d'ailleurs réjoui de la position de Jean-Luc Mélenchon:"C'est une chance pour nous que Mélenchon prenne la tête de l'opposition à la réforme du travail. Il se pose en rival des syndicats, qui vont se sentir dépossédés".

Une pensée que la ministre du Travail partage avec le chef de l'Etat puisque, toujours selon le Canard, Muriel Pénicaud se serait félicitée des "divergences qui sont apparues sur la réforme entre la CGT et la France insoumise".

L'entourage du président non plus ne s'inquièterait guère des manœuvres de la France insoumise. Interrogé par Le Monde, Arnaud Leroy, l'un des trois dirigeants de La République en Marche, a déclaré:"On entend beaucoup Mélenchon et les insoumis, c'est vrai, mais pour quel résultat? Leur happening politique permanent va finir par lasser les Français". Une position partagée par le sénateur François Patriat:"L'opposition de La France insoumise est théâtrale, grandiloquente, bruyante. Cela peut plaire à certains, mais en réalité, ça n'a guère d'efficacité".

En effet, le désaccord a l'air de persister entre le syndicat et le parti politique puisque, interrogé sur LCI ce jeudi, Philippe Martinez, secrétaire général de la Confédération générale du travail, a habilement évité la question de la journaliste à propos de sa présence le 23 septembre (date de la manifestation de la France Insoumise). Le leader de la CGT a préféré camper sur ses positions et insister sur la manifestation syndicale qui aura lieu le 12 septembre.

Auteur(s): Romain Philips


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Emmanuel Macron estime que la position de Jean-Luc Mélenchon à la tête de l'opposition contre la réforme du travail est "une chance".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-