Mélenchon se moque des "kékés du Nord", Bertrand lui répond (vidéos)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Mélenchon se moque des "kékés du Nord", Bertrand lui répond (vidéos)

Publié le 10/09/2018 à 16:04 - Mise à jour à 16:11
© ERIC PIERMONT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Jean-Luc Mélenchon a traité les gens du Nord de "kékés", vendredi, dénonçant le snobisme présumé auquel étaient confrontés les nouveaux arrivants dans la région. Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, n'a pas apprécié et l'a taclé en retour.

Selon Jean-Luc Mélenchon, il est plus facile de s'intégrer quand on est nouveau à Marseille, que lorsqu'on débarque dans le Nord.

Pour reprendre son expression, sur le snobisme présumé des habitants de cette partie de la France, "les gens du Nord (…) font un peu les kékés", en opposition aux Marseillais qu'il estime visiblement plus acceuillants.

Cette réflexion, faite dans une interview à Quotidien et révélée vendredi 7 sur TMC, n'a pas plu du tout à Xavier Bertrand, président de la région des Hauts-de-France, qui s'est senti insulté et est monté au créneau.

"Jean-Luc Mélenchon… Je ne laisse pas attaquer ma région et les gens de ma région. Surtout quand c'est du grand n'importe quoi! Il était content de venir faire la danse du ventre (…) pour se faire élire dans le Pas-de-Calais… Il n'a pas été élu, il n'a pas à nous traiter, à nous insulter", a déclaré Xavier Bertrand sur LCI.

Lire aussi: Mélenchon à la gauche du PS: "mes amis, vous nous manquez"

L'élu du Nord faisait là référence à la défaite de Jean-Luc Mélenchon en 2012 aux élections législatives, à Hénin-Beaumont, face à Marine Le Pen.

"Vous avez vu un peu le révolutionnaire d'opérette?", l'a-t-il ensuite taclé.

"L'après-midi, il dit qu'Emmanuel Macron est un xénophobe et le soir il fait ami-ami… Je dis à ceux qui se sentent abandonnés et qui se disent qu'avec Mélenchon ils seront défendus… ils ont compris en voyant les images. Il va nous faire la révolution? Ils sont servis pour être défendus".

Et aussi:

Xavier Bertrand attaque durement la politique de Macron qui "ne rime à rien"

A Marseille, la gauche du PS fait un pas de plus vers Mélenchon

Mélenchon veut "mettre une raclée démocratique" à Macron aux élections européennes

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Mélenchon a traité les gens du Nord de "kékés", Bertrand lui a répondu sèchement par média interposé.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-