Messe de Noël: "la République protégera ceux qui croient" assure Bernard Cazeneuve

Messe de Noël: "la République protégera ceux qui croient" assure Bernard Cazeneuve

Publié le :

Samedi 26 Décembre 2015 - 12:50

Mise à jour :

Samedi 26 Décembre 2015 - 12:58
©Miguel Medina/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a assisté vendredi soir à la messe de Noël célébrée en la cathédrale Notre-Dame de Paris. A cette occasion, il a assuré aux fidèles que "la République les protégera".

Sa visite avait été annoncée quelques heures plus tôt. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a assisté vendredi 25 au soir à la messe de Noël célébrée en la cathédrale Notre-Dame de Paris pour assurer aux fidèles que "la République les protégera".

"Participer à cette cérémonie, c'est une manière de dire à l'ensemble de ceux qui croient dans le pays que la République les protégera", a-t-il déclaré avant de pénétrer dans la cathédrale.

Tous les accès au parvis Notre-Dame, sur lequel l'habituelle longue file de touristes et de fidèles s'est formée avant le début de la cérémonie, ont été sécurisés par d'importantes forces de l'ordre.

Le ministre a assuré que sa présence n'était "en aucun cas une remise en cause du principe de laïcité". "Je vais participer à l'office comme je le fais quand il y a des fêtes religieuses pour l'ensemble des religions", a-t-il ajouté.

"La laïcité, c'est la possibilité de croire et de ne pas croire. C'est aussi la possibilité pour ceux qui croient de participer à leur activité religieuse en toute sécurité", a-t-il estimé.

Bernard Cazeneuve a rappelé que 2.500 policiers avaient été mobilisés par la préfecture de Police jeudi 24 et vendredi 25 à l'occasion des messes de Noël dans la capitale mais aussi en petite et grande couronne.

CRS, militaires et forces mobiles de la gendarmerie ont complété ce dispositif, en garde statique ou en patrouille.

Ce même jour, suite au saccage d'une salle de prière musulmane, le ministre de l'Intérieur a vivement réagi, condamnant ces profanations. "Ces exactions intolérables, aux relents de racisme et de xénophobie, ne sauraient rester impunies tant elles portent atteinte aux valeurs mêmes de la République", a-t-il ainsi déclaré. Il a également condamné "avec la plus grande fermeté l'agression dont ont été victimes la nuit (précédente, NDLR) des sapeurs-pompiers et policiers, alors qu'ils intervenaient dans le quartier des jardins de l'Empereur à Ajaccio".

 

A la messe de Notre-Dame, Cazeneuve a assuré que la République "protégera ceux qui croient".


Commentaires

-