Migrants: le pape François exhorte l'Europe à "répartir équitablement les charges"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Migrants: le pape François exhorte l'Europe à "répartir équitablement les charges"

Publié le 28/02/2016 à 16:45
©Casa Rosada/Wikimedia Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Alors que l'Europe est très divisée sur l'attitude à adopter face à l'afflux de migrants sans précédent, le pape François l'a exhortée ce dimanche à Rome à "répartir équitablement les charges". Car cette urgence humanitaire nécessite la "collaboration de toutes les nations", estime-t-il.

Le pape François a exhorté ce dimanche 28 février les pays européens, très divisés face à l'afflux migratoire, à trouver une "réponse unanime" et à "répartir équitablement les charges" entre eux. Le pape, qui s'exprimait lors de l'Angélus sur la place Saint-Pierre, a salué "le généreux secours" apporté par la Grèce et "les autres pays en première ligne", et estimé que cette urgence humanitaire "nécessitait la collaboration de toutes les nations". "Ma prière, et aussi certainement la vôtre", a-t-il dit à la foule de fidèles rassemblés sous une pluie fine, "n'oublie jamais le drame des réfugiés qui fuient les guerres et d'autres situations inhumaines". "Une réponse unanime" entre pays européens "peut être efficace", elle doit permettre de "répartir équitablement les charges", a-t-il martelé.

"Pour cela il faut opter avec décision et sans réserves pour les négociations", a-t-il ajouté, alors que les 28 pays de l'UE se sont divisés cette semaine en divers groupes, faute de trouver une réponse concertée entre eux, plongeant l'UE dans une crise jamais vue.

Jorge Bergoglio a fait du droit des migrants à rechercher une vie meilleure un des thèmes majeurs de son pontificat, répétant son message de l'Europe aux Etats-Unis et au Mexique récemment. Il affirme cependant que les migrants doivent observer les lois du pays d'accueil et que les causes de l'immigration doivent être résolues dans les pays d'origine. De nombreux chrétiens, et des catholiques, par exemple dans les pays de l'Est ou aux Etats-Unis, sont hésitants ou réticents à accueillir de nombreux immigrants, craignant pour la perte de leur identité nationale et de leurs avantages économiques.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le pape a fait du droit des migrants au bonheur un thème majeur de son pontificat.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-