Mis en cause par "Le Canard enchaîné", Thierry Solère répond et attaque

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Mis en cause par "Le Canard enchaîné", Thierry Solère répond et attaque

Publié le 14/02/2017 à 21:06 - Mise à jour à 21:18
©Assemblée nationale
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le député des Hauts-de-Seine Thierry Solère a répondu ce mardi soir aux affirmations du "Canard enchaîné" qui évoque une fraude fiscale, des conflits d'intérêt et l'activité de sa femme assistante parlementaire. Il nie avoir omis de payer ses impôts, affirme que son épouse n'a plus de société de conseil depuis plus de 10 ans et annonce porter plainte contre l'hebdomadaire.

"Le Canard enchaîné" affirme dans son édition à paraître mercredi 15 que Thierry Solère est l'objet d'une enquête pour fraude fiscale mais aussi que pèse sur le député des Hauts-de-Seine et porte-parole de François Fillon des soupçons de "possibles conflits d'intérêts" et quant à l'emploi de son épouse. Contacté par FranceSoir, celui-ci a répondu dès ce mardi 14, niant en bloc ces accusations.

Thierry Solère a confirmé qu'il attaquait l'hebdomadaire satirique "pour diffamation". "Je n'ai jamais omis de payer mes impôts, suis parfaitement à jour et n'ai commis aucun délit fiscal", assure-t-il.

Le parquet de Nanterre a confirmé mardi à l'AFP sans plus de détails qu'une enquête préliminaire est en cours depuis le 6 septembre 2016 suite à la plainte pour fraude fiscale de Bercy visant M. Solère, pour des faits s'étalant de 2010 à 2013. Selon Le Canard enchaîné  "le couple Solère a omis de régler une partie de ses impôts sur le revenu de 2010 à 2013, ainsi que la taxe foncière de la dernière année. L'+oubli+ lui a valu une +saisie arrêt sur salaire+".

Mais l'hebdomadaire satirique affirme également que l'épouse de Thierry Solère, qui est aussi son assistante parlementaire, "oeuvre dans le conseil" auprès de la société Lerins Communication. Cela alors qu'il est indiqué dans la déclaration d'intérêts et d'activités de M. Solère que son épouse était "sans activités autres" .

"Ma femme n'a plus de société de conseil depuis plus de 10 ans", rétorque Thierry Solère. Et de renvoyer à la déclaration qu'il avait faite en septembre 2016 (ci-dessous), lorsqu'il avait été l'objet d'un nouveau contrôle fiscal. Il se disait alors "victime du cabinet noir de l'Elysée".

Le député ne s'est en revanche pas exprimé sur d'autres accusations. Le Canard assure ainsi que l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) et la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) se sont penchés sur les déclarations du parlementaire qui "avaient déjà alerté (...) quant à de possibles conflits d'intérêts", car M. Solère était simultanément parlementaire mais aussi salarié par le groupe Chimirec en tant que conseiller pour 12.000 euros brut mensuel. Un dirigeant de Chimirec interrogé par Le Canard enchaîné dit ne l'avoir "jamais vu".

(Voir ci-dessous le communiqué de Thierry Solère daté du 2 septembre 2016):

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Je n'ai jamais omis de payer mes impôts, suis parfaitement à jour et n'ai commis aucun délit fiscal", assure Thierry Solère.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-