Mistral: "le remboursement sera inferieur à un milliard d'euros" d'après Stéphane Le Foll

Mistral: "le remboursement sera inferieur à un milliard d'euros" d'après Stéphane Le Foll

Publié le :

Mercredi 26 Août 2015 - 17:17

Mise à jour :

Mercredi 26 Août 2015 - 17:43
Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a annoncé ce mercredi que le prix de l'annulation du contrat avec la Russie concernant la livraison des Mistral sera de moins d'un milliard d'euros pour la France.
©Wikimedia Commons
PARTAGER :
-A +A

A la sortie du conseil des ministres de ce mercredi, le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a annoncé, dans son point de presse, que l'annulation de la livraison de deux navires Mistral à la Russie aurait un "coût pour la France inférieur à un milliard d'euros". Il a indiqué que le montant exact du remboursement sera "présenté de manière précise devant les parlementaires".

Si ce montant est inférieur à un milliard d'euros, il reste toutefois pour l'heure inconnu. Stéphane Le Foll a cependant précisé qu'il "comprend(ra) le remboursement de toutes les avances qui avaient été faites par les Russes à propos de ces bateaux et de ce Mistral. Donc il n'y a rien en dehors de ce qui était nécessaire à rembourser par rapport à ce que les Russes avaient pu avancer". Soit bien moins que les deux milliards qu'avaient pronostiqués Le Canard enchaîné début août.

Le porte-parole du gouvernement est aussi revenu sur l'avenir de ces bateaux, estimant que le "problème avec cet accord est réglé". Désormais, "la France (en) retrouve la plein propriété", a-t-il ainsi annoncé, confirmant également que la France cherche à revendre ces deux bâtiments. Des négociations seraient même "en cours" pour une revente, une information confirmée par le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, ce mercredi.

Les deux Mistral devraient selon toute vraisemblance rejoindre l'Egypte, selon de nombreuses sources militaires et gouvernementales. Quoi qu'il en soit, l'annonce de l'accord met fin à plus de huit mois de polémiques autour de la livraison de ces deux navires à la Russie, que François Hollande avait annulée suite aux tensions en Ukraine.

 

 

 

L'annulation de la livraison des deux navires Mistral à la Russie coûtera moins d'un milliard d'euros d’après le gouvernement.


Commentaires

-