Mme Le Pen dénonce l’insécurité et plaide pour la cause animale dans l’Yonne

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Mme Le Pen dénonce l’insécurité et plaide pour la cause animale dans l’Yonne

Publié le 23/09/2020 à 07:59
Christophe ARCHAMBAULT / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Réagissant aux actes barbares commis envers des équidés, Marine Le Pen a visité en début de semaine un Ranch, victime de ces crimes odieux.

Les mutilations de chevaux émeuvent la France entière depuis des semaines, et avec près de 200 enquêtes, ouvertes sur l’ensemble de l’Hexagone, ces « faits divers » suscitent autant d’effrois que d’interrogations. Marine Le Pen s’est elle bien décidée à mettre le sujet sur le devant de la scène politico-médiatique, en en faisant un dossier brulant pour les prochaines échéances électorales.

De la maltraitance animale à l’insécurité, des thèmes chers à Mme Le Pen

Ce 21 septembre, Marine Le Pen a donc visité le Ranch de l’Espoir à Villefranche-Saint-Phal (Yonne). C’est ici que le propriétaire a réussi à mettre en fuite les deux délinquants qui avaient déjà commencé à s’en prendre aux équidés du domaine, le 24 aout dernier. Nicolas Demajean avoue avoir craint pour ses pensionnaires, et il déplore qu’aucune autorité publique n’ait rien fait, tant au niveau local qu’au niveau national.

« J’ai écrit même au Président de la République. Personne n’a répondu »

Sympathisant du rassemblement National (RN), Mr Demajean a donc apprécié que la présidente de son parti fasse le déplacement pour dénoncer « cette barbarie ». Plus généralement, Mme Le Pen a insisté sur l’importance de cette cause animale : « Nous avons des débats à avoir sur la maltraitance animale (…) », parfaitement consciente que ce bien-être animal est devenu un enjeu majeur aux yeux des Français.

Cela aura également permis de revenir sur cette vague de mutilations, que les forces de l’ordre n’arrivent pas aujourd’hui à expliquer, mais qui pose un autre débat tout aussi essentiel : l’insécurité. En se déplaçant dans l’Yonne, Mme Le Pen veut ainsi démontrer qu’il ne s’agit pas seulement d’un « sentiment d’insécurité » mais que la peur des violences et des agressions est devenue une réalité au quotidien … au moins pour les propriétaires de chevaux.

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Marine Le Pen en visite au Ranch de l'Espoir le 21 septembre dernier

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-