Montauban: la mairie prête à payer une rançon pour retrouver ses "Tontons flingueurs" (photo)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Montauban: la mairie prête à payer une rançon pour retrouver ses "Tontons flingueurs" (photo)

Publié le 04/07/2018 à 12:41 - Mise à jour à 12:50
©Capture d'écran Google Maps
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Les effigies de Raoul et Paul Volfoni, personnages des "Tontons Flingueurs", ont été volées à Montauban dans la nuit de vendredi à samedi. La maire Brigitte Barèges s'est engagé à payer une rançon pour récupérer son bien.

Elle aurait pu la jouer "il ne connaît pas Raoul le type", elle a préféré la diplomatie. Deux des quatre statues en plexiglas des Tontons flingueurs, du célèbre film éponyme de George Launter, ont été volées dans la nuit de vendredi 29 à samedi 30 à Montauban, constatant que "les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait".

Ce sont les personnages de Bernard Blier et Jean Lefebvre alias les frères Raoul et Paul Volfoni qui ont été arrachés de leur socle. 

Pour l'heure, les ravisseurs ne se sont pas sont toujours pas manifestés. La maire LR de Montauban Brigitte Barèges a donc lancé un appel solennel dans un tweet: "Ville de #Montauban prête à payer une rançon! Rendez-vous le tonton". 

"Je vous demande solennellement de nous rendre nos Tontons Flingueurs. Dites-nous ce que vous voulez en échange? Nous étudierons votre proposition de rançon", a-t-elle également écrit sur son compte Facebook avant de préciser que les meilleurs limiers de la police nationale et municipale avaient été mobilisés.

"On ne devrait jamais quitter Montauban", expliquait Lino Ventura dans une de ses répliques cultes, qui signa la renommée de la préfecture du Tarn-et-Garonne. D'où l'installation de ces créations sur le rond-point de la Mandoune en février 2014. Comme le précise La Dépêche du Midi, "les figurines avaient été réalisées par l'imprimerie montalbanaise Rapido Color sur le principe d'une photo imprimée sur un plastique transparent de 28 millimètres d'épaisseur". Chacune de statues pèse tout de même près de 100 kilos.

Une enquête a été ouverte. L’étude des images de vidéo protection pourrait permettre d’identifier le ou les auteurs de ces vols.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Deux statues des "Tontons flingueurs" ont été dérobées à Montauban.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-