Montauban: un élu publie des propos sexistes sur Facebook, le PCF demande sa démission

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Montauban: un élu publie des propos sexistes sur Facebook, le PCF demande sa démission

Publié le 13/10/2017 à 08:37 - Mise à jour à 08:43
© INDRANIL MUKHERJEE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un adjoint à la maire de Montauban, Philippe Fasan, est au cœur d'une polémique depuis qu'il a publié jeudi des propos sexistes sur son compte Facebook. Rapidement, le parti communiste du Tarn-et-Garonne a demandé sa démission.

Il est au cœur d'une polémique. Un adjoint à la maire de Montauban, Philippe Fasan, est dans la tourmente depuis qu'il a publié jeudi 12 des propos sexistes sur son compte Facebook. "En chaque femme, il y a quelque chose de bien mais je dois l'introduire moi-même", a-t-il écrit sur le réseau social, suscitant la colère de dizaines de personnes. Un commentaire qui a depuis été supprimé.

Mais rapidement, les réactions se sont multipliées et le porte-parole du parti communiste du Tarn-et-Garonne, Thomas Portes, a demandé à la maire de Montauban Brigitte Barèges de "prendre ses responsabilités dans les plus brefs délais". Il souhaite sa démission.

"De tels propos sont honteux et méritent d'être condamnés avec la plus grande fermeté. Alors que 123 femmes sont mortes en 2016 sous les coups de leurs conjoints, que le sexisme ordinaire se propage dans toutes les strates de la société, il n'y pas de places pour la tolérance à l'égard de ceux qui s'expriment de telle manière", a-t-il écrit sur son compte Facebook en réponse au commentaire de l'élu. Mais comme le rappelle France 3"la démission d’un élu local doit émaner de l’élu lui-même et prend la forme d’une lettre adressé au Préfet du département".

De son côté, le principal intéressé a également souhaité réagir suite à cette polémique et ce, de manière maladroite. Au micro de France 3, il s'est défendu de tout sexisme. "C’est une citation. La phrase est entre guillemets. Sexiste moi ? À la maison, j’ai une femme, deux filles, deux chattes et 20 poules. Je n’ai que des femelles à la maison. Alors sexiste. Je ne vais pas m’excuser. Je n’ai rien fait de mal. Je n’ai pas violé des enfants", a-t-il expliqué. Et d'ajouter: "Pour moi Facebook est un espace de liberté et d’expression ou l’on peut rire et s’exprimer. Ce n’est pas le cas pour tout le monde et je le regrette. Je suis offensé. Je suis blessé".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"En chaque femme, il y a quelque chose de bien mais je dois l'introduire moi-même", a écrit l'élu sur le réseau social.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-