Montpellier: affublé d'un Gilet jaune, le conseiller municipal fait des "quenelles" (vidéo)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Montpellier: affublé d'un Gilet jaune, le conseiller municipal fait des "quenelles" (vidéo)

Publié le 28/03/2019 à 16:57 - Mise à jour à 17:18
©Capture d'écran YouTube/Ville de Montpellier
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le conseil municipal de Montpellier a été très animé mercredi soir. Un élu d'opposition, sans étiquette, a fait des "quenelles" de Dieudonné pour protester contre une plainte du maire contre l'humoriste. 

Il a justifié son geste en expliquant réagir au dépôt de plainte du maire de Montpellier contre Dieudonné. Le conseiller municipal d’opposition Djamel Boumaaz (sans étiquette, ex-FN), s'est "illustré" par une quenelle, ce signe de ralliement de fans de l'humoriste controversé, en plein conseil municipal mercredi au soir.

Vêtu d’un gilet jaune, l’ex élu du Rassemblement national a pris la parole lors de la séance pour s'en prendre au maire Philippe Saurel. Ce dernier a en effet porté plainte contre Dieudonné qui lui avait "glissé une quenelle" (selon sa propre expression) à la fin d'un de ses spectacles fin février à Montpellier rapporte Métropolitain.

"Je suis perplexe de voir vos dernières déclarations d’un probable dépôt de plainte à l’encontre d’un certain Dieudonné qui vous aurez soi-disant insulté avec sa fameuse quenelle (…) là vous irez expliquer que c’est un geste nazi à l’envers monsieur le maire, alors que c’est un geste anti système", a lancé Djamel Boumaaz à Philippe Saurel en effectuant trois "quenelles". Il a expliqué vouloir ainsi être "ajouté à la procédure" judiciaire contre Dieudonné.

Lire aussi - Des "gilets jaunes" chantent "La Quenelle" de l'humoriste antisémite Dieudonné (vidéo)

Sans céder à la provocation, le maire a répondu à celui qu'il a qualifié de "trublion". "Vous savez, il ne m’impressionne pas, j’ai joué au foot pendant 20 ans, ce sont des noms d’oiseaux pendant 90 minutes, les vôtres monsieur Boumaaz sont ceux d’un petit oiseau", a-t-il lancé.

Elu sur la liste du Front national en 2014, avant quil quitte la formation, Djamel Boumaaz n'en est pas à sa première provocation. En février dernier, il avait été condamné à six mois de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité pour avoir décroché le 17 mai 2016, tandis que la ville participait à la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, le drapeau arc-en-ciel hissé par la collectivité devant la mairie de Montpellier. Il avait ensuite tenté de l’enterrer.

Voir:

Une quenelle qui passe mal au restaurant parisien Le Train Bleu

"Quenelle": Dieudonné perd son procès contre le président de la Licra

Assemblée nationale: deux visiteurs font une "quenelle", une plainte déposée par Claude Bartolone

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Djamel Boumaaz a fait une "quenelle" en plein conseil municipal à Montpellier.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-