Moralisation de la vie publique: le député LREM Alain Tourret craint de devoir aller "manger au McDo" (vidéo)

Moralisation de la vie publique: le député LREM Alain Tourret craint de devoir aller "manger au McDo" (vidéo)

Publié le :

Mercredi 19 Juillet 2017 - 14:41

Mise à jour :

Mercredi 19 Juillet 2017 - 15:00
Alain Tourret, le député LREM, a été très critique envers un point précis du projet de loi de moralisation de la vie publique: la fin de l'IRFM au profit de notes de frais. Il craint qu'avec cette nouvelle méthode, les parlementaires soient obligés d'aller "manger au McDo".
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Pendant la Commission des lois de l'Assemblée nationale, Alain Tourret, le député LREM de la 6e circonscription du Calvados a fait part de ses craintes sur la fin de l'indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) au profit d'un système de notes de frais rapporte BFMTV.

Une mesure qui était pourtant une promesse phare de la campagne de d'Emmanuel Macron. Alors que les députés bénéficient d'une IRFM de 5.770 euros afin de régler leur frais professionnel, le projet de moralisation de la vie publique prévoit la suppression de cette enveloppe parlementaire afin de mettre en place un système de remboursement. Les élus devront donc fournir leurs factures afin d'être remboursés.

Et cela a vivement inquiété Alain Tourret qui a dénoncé une mesure "extraordinairement dangereuse" , laquelle va instaurer un "contrôle pour savoir si vous avez déjeuné avec tel industriel, avec tel responsable politique, etc…". "Et pourquoi avoir déjeuné dans un hôtel 3 étoiles et non pas au McDo? Vous êtes contre les McDo? A partir du moment où vous ne présentez pas que des factures de McDo toutes vos factures vont être rejetées", a ajouté le député en imaginant les reproches qui pourraient être faits aux parlementaires.

Sa déclaration lui a valu un certain nombre de railleries sur les réseaux sociaux, notamment parce qu'en mai dernier, Alain Tourret a été épinglé par Mediapart pour avoir utilisé son IRFM à des fins personnelles. Selon le site d'investigations, il aurait acheté un téléviseur, un séjour dans un Club Med au Sénégal, payé des parties de golf ou encore des billets de cinéma avec ses indemnités de députés. 

Le député de la 6e circonscription du Calvados, Alain Tourret, s'est inquiété en Commission des lois de la fin de l'IRFM au profit des notes de frais pour les parlementaires.


Commentaires

-