Moralisation et assistants parlementaires: la majorité s'affranchit pour réduire l'influence des lobbys

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Moralisation et assistants parlementaires: la majorité s'affranchit pour réduire l'influence des lobbys

Publié le 26/07/2017 à 10:56 - Mise à jour à 11:21
© Martin BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La quasi-totalité des députés présents mardi à l'Assemblée nationale ont voté un amendement interdisant aux "représentants d'intérêts" -les lobbys- de rémunérer les collaborateurs parlementaires. Amendement également voté par la majorité, contrairement aux souhaits du gouvernement.

C'est l'un des nombreux points sensibles du projet de loi de la moralisation de la vie politique actuellement en débat aux Parlement. La question de la lutte contre les conflits d'intérêts a été examinée mardi 25 à l'Assemblée nationale, théâtre d'une situation surprenante.

En effet, un amendement déposé par les socialistes a été adopté grâce à des voix venues de tous les côtés de l'hémicycle, y compris de la majorité alors que le gouvernement s'y était opposé. Il s'agissait d'interdire aux collaborateurs parlementaires d'être rémunérer par "des représentants d'intérêts". En clair, de ne pas permettre aux lobbys de payer les assistants des députés et sénateurs.

"C'est la moindre des choses", a déclaré l'ancienne ministre de l'Ecologie Delphine Batho, chargée par le PS de présenter l'amendement."Le problème c'est que ça existe", a-t-elle poursuivi, demandant à ses collègues de voter cette propositions à l'unanimité.

Cela a presque était le cas avec 273 voix contre 14, venues de la gauche, de la droite mais aussi du MoDem et de La République en Marche, après une suspension de cette séance particulièrement agitée. "Je suis totalement néophyte, mais très franchement, ce que vient de présenter Delphine Batho, je pensais que c'était la règle tellement ça m'apparaît évident. (...) J'hallucine que tous ensemble nous n'adoptions pas cet amendement", a notamment lancé le député de La France insoumise Eric Coquerel.

Le résultat du vote et la mobilisation de la majorité sont assez surprenants puisqu'ils vont à l'encontre des souhaits exprimés par la ministre de la Justice Nicole Belloubet. Celle-ci, sans se prononcer contre cette mesure, avait déclaré vouloir que cette question soit tranchée par le Bureau de l'Assemblée nationale, compétent sur l'organisation et le fonctionnement interne de l'Assemblée, plutôt que par amendement.

A noter qu'une autre proposition sur la question des lobbys n'a pas été retenue. Les élus communistes avaient déposé divers amendements qui étendaient les devoirs de transparence sur les rencontres avec les lobbyistes au président de la République, membres du Conseil constitutionnelle et Conseil d'Etat. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La mesure a été votée presque à l'unanimité.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-