Mort de Rémi Fraisse: Manuel Valls veut "apporter (son) soutien aux gendarmes et policiers"

Questions des auditeurs

Mort de Rémi Fraisse: Manuel Valls veut "apporter (son) soutien aux gendarmes et policiers"

Publié le :

Mercredi 29 Octobre 2014 - 09:18

Mise à jour :

Mercredi 05 Novembre 2014 - 16:12
Après avoir été l’invité de Jean-Michel Aphatie sur RTL ce matin, le Premier ministre Manuel Valls a répondu aux questions des auditeurs.
©Capture d'écran RTL
PARTAGER :

Amandine Zirah

-A +A

 

Sur le laxisme du gouvernement suite aux récents évènements (Notre-Dame-des-Landes, Ecotaxe, Sivens)

"Nous sommes dans un pays où il y a de la violence, de la tension, une crise de confiance. Il faut être attentif à la manière dont l’opinion peut réagir, mais nous ne reculons pas".

"Je viens d’annoncer deux très grands projets pour notre pays: le Canal Seine Nord et le tunnel entre Lyon et Turin. Nous avançons. Mais en même temps, nous devons tenir avec la plus grande fermeté l’autorité républicaine qui s’impose face aux violences".

"Il y a eu la mort d’un jeune homme. Il est normal que nous prenions le temps nécessaire pour tirer les conclusions, les conséquences de ce drame. Le temps de la justice n’est pas le même que le temps médiatique".

"L’objectif probable des contestataires dans la nuit de samedi à dimanche, bien après la manifestation officielle, était de dévaster la base de vie des ouvriers. Et les gendarmes mobiles avaient pour mission légitime d’éviter cela. On ne manifeste pas par la violence et par la destruction. Je veux apporter mon soutien aux gendarmes et aux policiers qui font un travail difficile".

 

Sur l’«échec» de la politique économique du gouvernement

"Il faut soutenir les entreprises. Sans compétitivité des entreprises, pas de création de richesses et donc pas d’emplois".

"On n’a pas réussi à changer la donne des millions de chômeurs. Mais nous faisons tout pour y arriver. La volonté de lutter contre le chômage est intacte".

 

Sur les faibles revenus des retraités

"La moyenne des pensions est de 1.200 euros mais beaucoup de personnes vivent avec des petites retraites. Préserver notre système est au cœur de la politique de justice que nous menons. Mais je sais que la vie est difficile pour les retraités".

"Il faut préserver le pouvoir d’achat des retraités et les petites retraites".

 

Sur l’aide des banques aux petites et moyennes entreprises

"Soutenir les entreprises est la priorité, notamment les petites et moyennes entreprises. Nous avons mis en place un certains nombre d’outils, mais il faut que les banques jouent pleinement le jeu. C’est à ces banques de prendre leurs responsabilités".

"Dans ces moments-là, il faut que le crédit soit favorable pour ces entreprises. Il faut les aider davantage. Les banques doivent faire pleinement leur boulot".

 

Sur l’appartement de fonction de Thierry Lepaon

"Je ne veux pas accabler un homme qui n’a pas encore eu l’occasion de s’exprimer. Quand on traverse une telle crise économique, une crise d’identité pour notre pays, l’exemplarité à tous les niveaux est nécessaire. C’est le seul commentaire que je veux faire".

"C’est à lui d’apporter toutes les réponses qui s’imposent".

Manuel Valls au micro de RTL, mercredi 29 octobre.

Commentaires

-