Mort de Steve: Black bloc et violences attendus samedi à Nantes

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Mort de Steve: Black bloc et violences attendus samedi à Nantes

Publié le 02/08/2019 à 12:23 - Mise à jour à 12:28
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La préfecture de Loire-Atlantique s'attend à des débordements samedi 3 à Nantes où des rassemblements en hommage à Steve Maia Caniço sont prévus. Les autorités ont toutefois interdit les manifestations dans le centre-ville.

Les appels au calme des proches de Steve Maïa Caniço seront-ils entendus? Alors que le préfet de Loire-Atlantique a décidé d'interdire tout rassemblement samedi 3 au centre-ville de Nantes, les autorités craignent des manifestations sauvages et des violences.

Sur les réseaux sociaux les appels au rassemblement dans le centre de la préfecture de Loire-Atlantique se multiplient et certains appellent à "une colère noire" en hommage au jeune homme dont le corps a été retrouvé dans le Loire le 29 juillet dernier. Tous demandent aux participants de se réunir dans le centre-ville où les Gilets jaunes se rassemblent tous les samedis. Les deux mouvements pourraient faire jonction ce qui fait craindre des débordements violents aux autorités locales.

"Cette mobilisation devrait être renforcée par la présence de manifestants ultras et d'individus extrêmement radicaux de type Black bloc", a fait savoir la préfecture qui estime qu'"il existe donc un risque important que soient commises des actions violentes dans le centre-ville". Des arrêtés préfectoraux ont également été pris pour interdire des "artifices", "le port et le transport, sans motif légitime, d'objets pouvant constituer une arme", ainsi que "l'achat et la vente au détail, l'enlèvement ou le transport de tout carburant dans tous les points de distribution situés dans les communes de Nantes Métropole".

Lire aussi - Steve: le préfet interdit tout rassemblement samedi au centre de Nantes

Des mesures qui inquiètent d'ailleurs la mairie de Nantes qui y voit un élément de plus pour exacerber la colère des manifestants. "Il y a, à Nantes, de la douleur, de l'émotion. Et cette émotion doit pouvoir continuer à être accueillie et pouvoir se manifester", a fait savoir à Franceinfo l'adjoint communiste à la mairie de Nantes, Aymeric Seassau. 

Interrogés par Ouest-France, plusieurs manifestants potentiels ont fait part de leur volonté de manifester dans le calme mais également de répondre en cas de "violences policières" et d'appliquer la loi du Talion: "Œil pour œil, dent pour dent".

La disparition de Steve Maïa Caniço, un animateur périscolaire de 24 ans, a coïncidé avec une intervention controversée des forces de l'ordre dans la nuit du 21 au 22 juin où des échauffourées avaient éclaté vers 4h30 entre participants à un concert et policiers venus exiger l'arrêt de la musique sur le quai Wilson, un endroit sans parapet de l'île de Nantes, sur la Loire. Son corps a été retrouvé dans le fleuve cinq semaines plus tard et identifié mardi.

Le gouvernement a promis mardi de "faire toute la lumière" sur la mort de Steve Maia Caniço, soulignant que le rapport de l'IGPN n'établissait "pas de lien" entre l'intervention des forces de l'ordre, qui était "justifiée", et sa disparition.

Voir:

Mort de Steve Maia Caniço: sur les réseaux sociaux, moqueries chez des gendarmes et des policiers

Mort de Steve: l'exécutif en première ligne

Appels à un rassemblement pour Steve samedi à Nantes

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La préfecture de Loire-Atlantique s'attend à des débordements samedi 3 à Nantes.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-