Municipales 2020: et si Edouard Philippe briguait le fauteuil d'Anne Hidalgo?

Municipales 2020: et si Edouard Philippe briguait le fauteuil d'Anne Hidalgo?

Publié le :

Mardi 06 Mars 2018 - 10:48

Mise à jour :

Mardi 06 Mars 2018 - 10:56
Le nom d'Edouard Philippe, actuel Premier ministre et ancien maire du Havre, commencerait à circuler "dans les sphères politiques parisiennes" comme celui du candidat idéal pour déloger Anne Hidalgo de la Mairie de Paris. Une rumeur sans fondement pour certains. Mais pas si farfelue pour d'autres.
© Eric FEFERBERG / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'horizon 2020 est assez loin, mais pourtant les élections municipales font déjà beaucoup parler dans les couloirs politiques. Surtout à Paris où Anne Hidalgo, l'actuelle maire de la capitale, est fragilisée par plusieurs revers. Le dernier en date étant bien évidemment son échec pour la piétonisation des voies sur berges annulée par le tribunal administratif de Paris.

Plusieurs noms commencent à circuler comme celui du porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux. Mais depuis quelques jours, il y en a un autre un peu plus étonnant qui se fait toujours plus insistant (malgré lui?): celui d'Edouard Philippe.

Selon Le Figaro, de nombreux élus de droite et LREM verraient l'actuel Premier ministre d'Emmanuel Macron comme le candidat idéal pour affronter (et battre) Anne Hidalgo.

Lire aussi: au salon de l'Agriculture, bain de foule et quelques huées pour Édouard Philippe

A Matignon, et parmi les proches d'Edouard Philippe, on assure que la rumeur est sans fondement, que c'est même "n'importe quoi" selon un élu -du camp du candidat présumé- interrogé par RTL.

Pourtant, comme le dit le proverbe, il n'y a pas de fumée sans feu. Et, toujours selon RTL, c'est Claude Goasguen (ex-maire LR du 16e arrondissement de Paris) qui a allumé la mèche. Sorte de "ballon d'essai, surtout destiné à semer la zizanie", explique-t-on à droite.

Lire aussi: vitesse, portable - Edouard Philippe confronté à ses infractions

Ce n'est pas la première fois qu'Edouard Philippe fait l'objet d'une rumeur de ce genre. Mais la fois précédente, ça concernait les élections européennes (qui auront lieu en juin 2019).

Pas si idiot pour beaucoup d'experts politiques qui pensent que, à mi-mandat, cela permettrait à Emmanuel Macron de renouveler son équipe et de donner un nouvel élan à son quinquennat. Comme un second souffle.

Le nom d'Edouard Philippe circule depuis quelques jours comme adversaire idéal face à Anne Hidalgo pour les Municipales de 2020.


Commentaires

-