Muriel Pénicaud profite largement de la réforme de l'ISF

Muriel Pénicaud profite largement de la réforme de l'ISF

Publié le :

Mercredi 03 Janvier 2018 - 12:57

Mise à jour :

Mercredi 03 Janvier 2018 - 13:01
La réforme de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) profitera à certain ministres selon "Libération" mardi. Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, est celle qui fera le plus d'économies grâce à cette réforme.
© BERTRAND GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En se basant sur les déclarations du patrimoine des ministres, Libération a calculé mardi 2 à qui profitait la réforme de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Si certains ministres, comme Nicolas Hulot ou Françoise Nyssen, gagnent un peu au change c'est la ministre du Travail Muriel Pénicaud qui profitera le plus de la réforme.

En effet selon le journal, elle devrait être "la plus grande bénéficiaire de la réforme, réalisant une économie de 62.000 euros par an par rapport à ce qu'elle payerait sur son patrimoine déclaré avec l'ISF ancienne formule".

A voir aussi: Impôts - Réforme ISF: pourquoi l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) pourrait être le fardeau de Macron

Déjà au sein du gouvernement, elle est la personne disposant de la fortune la plus élevée. Son patrimoine est équivalent à plus de sept millions d'euros. A ces quelques propriétés immobilières, "qui ne pèsent que marginalement dans son patrimoine", s'ajoutent de nombreux contrats d'assurance vie ainsi que des liquidités pour près de six millions d'euros.

Avec l'ancien ISF, une grande majorité de son patrimoine était éligible à cet impôt. "Mais par la grâce de la réforme, ce n'est plus que 18% de son patrimoine net" qui est imposable. Muriel Pénicaud voit donc son imposition sur la fortune passer de 62.000 euros à 0, grâce à l'ISF.

L'ISF est en effet devenu l'IFI, l'impôt sur la fortune immobilière. Celui concerne maintenant uniquement le patrimoine immobilier, comme son nom l'indique.

D'autres ministres sont aussi gagnants toujours selon le quotidien, cependant Muriel Pénicaud reste "la grande gagnante". Nicolas Hulot devrait réaliser 10.000 euros d'économies avec l'IFI et la ministre de la Culture Françoise Nyssen "seulement" 3.000 euros.

Muriel Pénicaud n'est plus imposable à l'IFI bien qu'elle ait la plus grande fortune du gouvernement.


Commentaires

-