Nadine Morano se rapproche du CNIP pour les primaires à droite

Prise de position

Nadine Morano se rapproche du CNIP pour les primaires à droite

Publié le :

Samedi 30 Janvier 2016 - 17:25

Dernière mise à jour :

Samedi 30 Janvier 2016 - 17:25
Nadine Morano a confirmé vendredi négocier avec le Centre national des indépendants et paysans (CNIP) afin de pouvoir se présenter aux primaires à droite en 2017, sans avoir besoin de réunir les parrainages nécessaires.
Facebook icon
Twitter icon
Google icon
©Philippe Wojazer/Reuters
-A +A

Nadine Morano a confirmé vendredi 29 à Libération que des "négociations étaient en cours" afin qu'elle rejoigne le Centre national des indépendants et paysans (CNIP), un parti de droite qui doit élire ce samedi son nouveau président. Le secrétaire général du CNIP et candidat à l'élection, Bruno North, a lui évoqué des "contacts avancés" et "de très grandes chances que cela se fasse" avec Nadine Morano.

Ce ralliement lui permettrait de se présenter facilement à la primaire présidentielle de la droite l'an prochain en tant que représentante du CNIP, sans avoir besoin de réunir les parrainages de vingt parlementaires nationaux ou européens, 250 élus locaux et 2500 adhérents.

Début janvier, elle avait annoncé sa volonté de se présenter à la primaire. "Je serai candidate à la primaire. Ceux qui souhaitent me parrainer peuvent le faire très simplement en allant sur le site jeparrainemorano.com. Si on a pas un peu un renouvellement de la vie politique, de nouveaux profils, visages, on se dit c'est toujours les mêmes. On les voit depuis 30 ans".

Cette annonce faisait suite à sa mise à l'écart par Nicolas Sarkozy de la campagne des élections régionales. Après ses propos polémiques sur "le pays de race blanche", le président du parti Les Républicains avait décidé de son exclusion. "Je n'ai jamais voulu blesser quelqu'un", disait-elle alors. "Si des Français ont été blessés avec cette manipulation de phrase, je m'en excuse auprès d'eux, mais pas sous la menace de ne pas obtenir un poste". Autrefois fidèle parmi les fidèles de Nicolas Sarkozy, elle lui reprochait à l'époque "une faute politique majeure".

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Nadine Morano se rapproche du CNIP pour les primaires de 2017.