Nantes: deux jeunes hommes tabassés à un arrêt de bus, l'un d'eux reçoit un an d'ITT

Nantes: deux jeunes hommes tabassés à un arrêt de bus, l'un d'eux reçoit un an d'ITT

Publié le 11/05/2017 à 17:49 - Mise à jour à 17:57
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux jeunes hommes de 16 et 18 ans ont été agressés lundi à Nantes. L’un d’entre eux souffre d’importantes plaies au visage et a été placé dans le coma. Il s'est vu prescrire un an d'ITT.

L'agression a été d'une violence incommensurable. Deux jeunes hommes de 16 et 18 ans ont subi un déchainement de violence de la part de quatre individus en possession de barres de fer et des bouteilles en verre, lundi 8, à Nantes. Le plus vieux a été grièvement blessé et il est toujours hospitalisé à Laennec dans le coma.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les deux victimes remontaient une piste cyclable à 50 mètres l'un de l'autre. Pour un motif encore inconnu un groupe de quatre personne les ont alors agressés avec une violence ahurissante au niveau de l'arrêt de tramway du Chaffault. Les deux jeunes ne doivent leur salut relatif qu'à l'intervention courageuse d'un automobiliste et de son colocataire qui ont réussit à mettre en fuite les agresseurs et a appelé les secours.

"Mon frère souffre d’une fracture à l’arrière du crâne ainsi qu’une fracture aux niveaux du cou, nombreuses ecchymoses nez cassé il n’arrive pas à parler et a été hospitalisé en surveillance continue (sic)", a fait savoir la sœur du plus gravement blessé sur un post Facebook où elle affichait le visage tuméfié de son frère (le message a été retiré). Le jeune majeur, victime de plusieurs fractures au visage, se trouve toujours dans un coma léger à l’hôpital Laënnec de Nantes. Il s'est vu notifier un an d'ITT. Selon le témoignage du plus jeune blessé, les médecins sont réservés sur sa capacité à s'exprimer de nouveau et à marcher. Toujours selon lui, ses agresseurs lui ont demandé sir il était un militant "antifasciste" avant de l'agresser.

De son côté, la police confirme que deux plaintes ont bien été déposées ce mardi matin. Une enquête a été ouverte. Pour l’instant, il n’y a eu aucune interpellation.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le blessé le plus grave s'est vu notifier un an d'ITT.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-