Nicolas Hulot restera-t-il au gouvernement? La réponse en décembre (vidéo)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Nicolas Hulot restera-t-il au gouvernement? La réponse en décembre (vidéo)

Publié le 12/10/2017 à 11:42 - Mise à jour à 12:10
© JEAN-PIERRE MULLER / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Au micro de France Inter, ce jeudi matin, Nicolas Hulot a été interrogé sur la perspective d'un éventuel départ du gouvernement dans le cas où les médiateurs disaient oui à la construction de l'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Le ministre de la Transition écologique est resté évasif, demandant à Léa Salamé de lui reposer la question en décembre.

Le chantier est immense et risque de susciter la colère de milliers de Français. Invité ce jeudi 12 au matin au micro de France Inter, Nicolas Hulot est revenu sur de nombreux sujets d'actualité, et notamment sur le dossier de Notre-Dame-des-Landes. Fervent opposant à la construction d'un aéroport, le ministre de la Transition écologique et solidaire a été interrogée par Léa Salamé sur la perspective d'un éventuel départ dans le cas où le gouvernement décidait d'aller jusqu'au bout de son projet.

"Je ne vais pas m'exprimer sur Notre-Dame-des-Landes, je vais encore me faire engueuler, parce qu'on va me dire: +Tu n'es pas neutre+", a-t-il commencé par dire. Et d'ajouter: "On connaît ma position. Chaque chose en son temps. D'ici fin-décembre, j'ai tellement de choses à faire. Puis, croyez-moi, j'assumerai mes responsabilités quand la décision sera prise".

Laissant donc planer le doute, le ministre a déclaré qu'il fera le bilan en temps voulu. "En décembre (date à laquelle les médiateurs nommés par le gouvernement donneront leurs conclusions, NDLR), reposez-moi la question", a-t-il lancé précisant qu'il se sentait pour le moment "très utile" au sein de l'équipe d'Emmanuel Macron.

Pour rappel, selon un sondage les Echos publié le 8 octobre dernier, Nicolas Hulot est le personnage politique qui arrive premier en termes d’image positive devant Alain Juppé, Jean-Yves Le Drian et Jean-Luc Mélenchon. De plus, selon les conclusions d'un autre sondage, publié le 5 octobre dernier et mené par YouGov, 50% des Français le considèrent comme la "caution écologique" du gouvernement. Toutefois, près de la moitié des Français (49%) pensent qu'il n’est pas en mesure d’imposer ses vues auprès du président de la République.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


J'assumerai mes responsabilités quand la décision sera prise", a déclaré Nicolas Hulot en évoquant le dossier de Notre-Dame-des-Landes.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-