NKM saisit la Haute autorité de la primaire après les propos de Poisson sur les "lobbies sionistes" et Hillary Clinton

NKM saisit la Haute autorité de la primaire après les propos de Poisson sur les "lobbies sionistes" et Hillary Clinton

Publié le :

Vendredi 21 Octobre 2016 - 07:07

Mise à jour :

Vendredi 21 Octobre 2016 - 07:10
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Dans un entretien à "Nice-Matin", Jean-Frédéric Poisson a expliqué que la proximité qu’entretenait Hillary Clinton "avec les super-financiers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes sont dangereuses pour l'Europe et la France". Des propos jugés antisémites par Nathalie Kosciusko-Morizet qui a annoncé son intention de porter plainte.

Jean-Frédéric Poisson nagerait-il en eaux troubles? C'est du moins ce que pense Nathalie Kosciusko-Morizet qui n'a pas digéré les propos de son adversaire à la primaire de la droite dans Nice-Matin.

Dans le quotidien niçois, le président du Parti chrétien a affirmé que "la proximité de (la candidate à la présidence américaine Hillary) Clinton avec les super-financiers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes sont dangereuses pour l'Europe et la France" alors qu'il était interrogé sur l'élection américaine.

Des propos qui ont fait bondir NKM, qui a annoncé jeudi 20 au soir qu'elle saisirait ce vendredi 21 la Haute Autorité de la primaire. "Thèses complotistes. Antisémitisme. Je saisis demain la Haute Autorité de la primaire", a tweeté la député de Paris, en ajoutant le mot-clé #Poisson pour lever toute éventuelle ambiguïté.

Les propos de Jean-Frédéric Poisson ont provoqué une avalanche de réactions indignés. Dans un communiqué, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a fustigé des "propos abjects et demande à la Haute Autorité de la primaire de la droite et du centre une condamnation ferme des propos" de Jean-Frédéric Poisson. Avec cette déclaration, le candidat "se place en dehors du cadre de la primaire et s'installe aux côtés d'un Alain Soral ou d'un Dieudonné, dont il épouse les thèses", poursuit le texte. 

De son côté, Thierry Solère, député LR et président de la Commission d'organisation de la primaire de la droite, a déjà indiqué que cette question serait à l'ordre du jour de la prochaine réunion de la commission le 26 octobre.

Face à cette levée de boucliers, l'intéressé a affirmé sur RCJ qu'il n'y avait "aucune intention malicieuse" dans ses propos. Ils ont "pu provoquer une sorte d'émotion au sein du Crif, j'en suis désolé, parce que ce n'était évidemment pas mon intention, et je veux redire ici toute l'amitié que j'ai pour l'Etat d'Israël et pour le peuple juif dans son ensemble", a-t-il dit, tentant de sauver les meubles.

Dans un entretien à "Nice-Matin", Jean-Frédéric Poisson a expliqué que la proximité qu’entretenait Hillary Clinton "avec les super-financiers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes sont dangereuses pour l'Europe et la France".


Commentaires

-