Notre-Dame-des-Landes: Ayrault contredit Royal sur le référendum

Couac

Notre-Dame-des-Landes: Ayrault contredit Royal sur le référendum

Publié le :

Dimanche 21 Février 2016 - 18:26

Dernière mise à jour :

Dimanche 21 Février 2016 - 18:31
Jean-Marc Ayrault a déclaré ce dimanche être favorable à ce que le référendum sur l'aéroport Notre-Dame-des-Landes ne concerne que la Loire-Atlantique. Quelques heures plus tôt, Ségolène Royal affirmait son soutien à un élargissement aux départements limitrophes.
Facebook icon
Twitter icon
Google icon
©Charles Platiau/Reuters
-A +A

C'est un couac dont le gouvernement se serait bien passé sur un sujet aussi sensible que l'aéroport Notre-Dame-des-Landes. En quelques heures ce dimanche, Jean-Marc Ayrault -ministre des Affaires étrangères mais aussi ancien maire de Nantes- et Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, se sont contredits sur le projet de référendum.

Jean-Marc Ayrault s'est déclaré dimanche en faveur d'un référendum sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes limité au département de la Loire-Atlantique, contrairement à la ministre de l'Environnement favorable à l'élargir aux départements limitrophes.

"Il faut que ce soit le périmètre le plus proche du territoire impacté", a déclaré l'ancien Jean-Marc Ayrault sur France-3. Interrogé sur le point de savoir s'il entendait par là le seul département de la Loire Atlantique, il a répondu: "C'est ce qui a été dit, et cela me paraît le bon sens". "Je laisse le gouvernement choisir le périmètre", a-t-il ajouté.

La ministre de l'Environnement Ségolène Royal s'est de son côté prononcée en faveur d'un référendum sur le projet controversé d'aéroport élargi aux autres départements de la région.

"Au départ, tout le monde était contre ce référendum et maintenant, ce référendum est réclamé", a souligné dimanche Ségolène Royal, faisant référence aux quatre départements limitrophes de la Loire-Atlantique qui ont exigé d'être inclus dans cette consultation locale. "S'ils réclament de voter, on ne va pas s'en plaindre", a-t-elle estimé, lors de l'émission Le Grand Rendez-Vous sur Europe 1/Le Monde/i>Télé.

Le périmètre du vote sera défini localement, mais Matignon a suggéré le département de la Loire-Atlantique. Le Premier ministre Manuel Valls a indiqué mardi que les modalités précises du référendum seraient établies d'ici "un mois au plus".

Le chef de l'Etat avait annoncé le 11 février la tenue de ce référendum local, quelques heures après le retour d'écologistes au gouvernement, pour permettre de sortir du "blocage" du projet, vivement contesté sur le terrain et en justice depuis une quinzaine d'années.

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

Matignon n'a pas encore tranché la question des départements concernés par le référendum, mais a suggéré la seule Loire-Atlantique.