Notre-Dame-des-Landes: Bernard Cazeneuve souhaite "une intervention en toute sécurité"

Notre-Dame-des-Landes: Bernard Cazeneuve souhaite "une intervention en toute sécurité"

Publié le 18/01/2017 à 18:46 - Mise à jour à 18:47
©Capture d'écran Daylimotion/LCP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Bernard Cazeneuve a demandé à Bruno Le Roux "de définir les conditions d'une intervention" à Notre-Dame-Des-Landes ce mercredi. Il souhaite une "intervention en toute sécurité" pour évacuer la Zad.

Le gouvernement prépare les conditions d'une "intervention en toute sécurité" pour évacuer la Zad de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), a déclaré ce mercredi 18 le Premier ministre Bernard Cazeneuve à l'Assemblée nationale.

"J'ai demandé au ministre de l'Intérieur de définir les conditions d'une intervention qui ne désarme pas le front terroriste et qui permette une intervention en toute sécurité sans qu'il y ait d'affrontements et sans qu'il y ait de violences", a déclaré Bernard Cazeneuve en réponse à une question du député UDI Charles de Courson. Lors de la séance de questions au gouvernement, ce dernier a demandé s'il y avait encore un État dans la zone occupée par les zadistes depuis plusieurs années.

Après avoir répondu par l'affirmative, le Premier ministre a rappelé qu'il était impossible, "dans un État de droit, lorsque toutes les procédures sont respectées (...), de laisser des groupes par la violence s'opposer à l'application du droit dans la République".

Si M. Cazeneuve tient à ce que les unités de forces mobiles restent mobilisées pour lutter contre le terrorisme, il a estimé que tout laxisme sur le site de Notre-Dame-des-Landes, occupé par des centaines d'opposants à un projet d'aéroport, "serait de nature à affaiblir l'autorité de l’État, et à exposer ceux qui interviendraient à des violences", "une position totalement irresponsable".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


PARTAGER CET ARTICLE :


Quelque 600 à 700 opposants se trouveraient sur le site de 1.200 hectares, selon des pointages officieux.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-