[MAJ] Nouveau gouvernement Macron, quel ministre à quel poste?

[MAJ] Nouveau gouvernement Macron, quel ministre à quel poste?

Publié le :

Mardi 16 Mai 2017 - 16:17

Mise à jour :

Mardi 16 Mai 2017 - 16:41
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'annonce de la composition du gouvernement d'Edouard Philippe, nommé lundi Premier ministre par Emmanuel Macron, aura lieu mercredi. De nombreux noms circulent pour chaque ministère, qu'ils s'agissent de membres de La République en Marche, des Républicains, de socialistes ou de personnes issues du privé. [Mis à jour avec la liste complète des nouveaux ministres].

[MAJ] Retrouvez la composition du nouveau gouvernement d'Edouard Philippe dévoilée ce mercredi 17 en cliquant ICI.

 

La composition du nouveau gouvernement formé par Edouard Philippe sera finalement dévoilée mercredi 17, a-t-on appris ce mardi 16 en milieu d'après-midi. Les rumeurs continuent donc quant aux noms qui pourraient être retenus à tel ou tel poste. Emmanuel Macron a prévenu que les ministres seraient choisis "pour leur expérience, leur compétence, ce qu'ils ont fait, et pas pour ce qu'ils représentent ou leur poids politique" et qu'il sagirait d'un gouvernement paritaire, faisant une place importante aux personnes issues de la société civile.

Le ministère de la Défense pourrait rester entre les mains de Jean-Yves Le Drian, principale prise de guerre d'Emmanuel Macron au sein du précédent gouvernement. Mais celui-ci souhaiterait au contraire le quitter. Bruno Le Maire ou Nathalie Kosciusko-Morizet, deux élus LR ayant répondu à la "main tendue" d'Emmanuel Macron feraient partie des candidats.

C'est donc le ministère de l'Intérieur qui pourrait échoir à Jean-Yves Le Drian. Mais c'est surtout Gérard Collomb, maire de Lyon et macroniste de la première heure, qui y est annoncé. Le nom de Richard Ferrand, actuel secrétaire général de La République en marche (LREM) circule également pour ce poste.

Les Affaires étrangères pourraient également être dirigées par un élu de droite en la personne de Jean-Pierre Raffarin. Le nom de François Bayrou circule également. Sylvie Goulard, autre membre du MoDem un temps pressentie à Matignon pourrait également être un choix cohérent, mais elle pourrait plutôt se voir octroyer un ministère aux Affaires européennes.

A la Justice, de nombreux noms sont cités. Celui du célèbre juge Eric Halphen, spécialiste des dossiers de corruption (les HLM de Paris par exemple) et candidat LREM dans le Calvados est le plus cité. Mais Jean-Paul Delevoye, chargé des investitures au sein de LREM est également une piste. Reviennent ici aussi les noms de Bruno Le Maire et François Bayrou.

Le ministère de l'Economie qui a propulsé Emmanuel Macron sur le devant de la scène politique est également très convoité. Mais on ignore encore comment y seront répartis les rôles. L'Economie pourrait être attribuée à Thierry Breton, qui en a été en charge sous Jacques Chirac et passé depuis par le privé, ou Pierre Nanterme, PDG d'Accenture. Trois économistes membres de l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron sont pressentis au Budget: Jean Pisani-Ferry, Philippe Martin ou Marc Ferracci. Le nom de Nicole Notat, ancienne secrétaire générale de la CFDT, est également largement évoqué pour un ministère du Travail.

A la Santé, les prétendants sont deux médecins: l'ancien député de l'Isère Olivier Veran ainsi qu'Arnaud Robinet, le maire LR de Reims.

L'Ecologie pourrait être confiée à Jean-Louis Borloo qui y ferait son retour. A moins que, comme certaines rumeurs l'affirment, Emmanuel Macron n'ait réussi à vaincre les réticences de Nicolas Hulot à être ministre.

À l'Agriculture, sont évoqués Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, Audrey Bourolleau, référente agriculture du candidat Macron, ou encore Marion Guillou présidente de l'Institut national de la recherche agronomique.

Cette dernière pourrait également diriger l'Education, comme Laurent Bigorgne, le directeur de l'Institut Montaigne.

Le premier gouvernement d'Edouard Philippe devrait comporter une quinzaine de ministères.

Commentaires

-