Nouveau gouvernement Macron: Gérald Darmanin nommé minsitre de l'Action et des Comptes publics

Nouveau gouvernement Macron: Gérald Darmanin nommé minsitre de l'Action et des Comptes publics

Publié le :

Mercredi 17 Mai 2017 - 15:04

Mise à jour :

Mercredi 17 Mai 2017 - 15:12
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

PETIT NOUVEAU - Le nouveau ministre de de l'Action et des Comptes publics qu'ont choisi Emmanuel Macron et sont premier ministre Edouard Philippe est Gérald Darmanin. Connu pour être un très proche de Xavier Bertrand et ancien sarkozyste, le vice-président du conseil régional des Hauts-de-France et maire de Tourcoing, ancien député du Nord, est un homme de droite assumé lui aussi.

Le jeune homme (34 ans) est issu d'une famille gaulliste de Valenciennes, où il a grandi. A FranceSoir qui l'avait rencontré en 2013, il confiait qu'un portrait du général trônait ainsi dans le salon familial. En froid avec la "méthode" Sarkozy, notamment en ce qui concerne la stigmatisation des musulmans, cet algérien d'origine par son père, Moussa Ouakid, avait rendu son tablier de secrétaire général adjoint du parti qui s'appelait encore l'UMP en 2015. Pour mieux revenir dès l'année suivante, à l'issue de la primaire de la droite, au même poste. Puis de repartir de nouveau suite aux affaires éclaboussant le candidat Fillon.

Cette fois, en entrant au gouvernement, Gérald Darmanin peut faire une croix pour un moment, si ce n'est définitivement, sur un retour au parti qui a déjà annoncé par la voix de Bernard Accoyer que ceux qui entreront au gouvernement se "mettent d'eux-mêmes hors du parti".

Les défis sont nombreux pour ce nouveau gouvernement, le premier étant de survivre aux élections législatives du 11 et 18 juin. Une réussite qui dépendra notamment de la réaction des partis Les Républicains et socialiste dont des membres ont été nommés au sein de cette équipe, à l'image du Premier ministre Edouard Philippe (LR). L'obligation de reformer un gouvernement au bout d'un mois serait un premier revers célèbre pour Emmanuel Macron.

Le nouveau président de la République avait déjà prévenu qu'il n'y aurait pas "d'état de grâce" pour l'exécutif suite à l'élection présidentielle. Il devra rapidement montrer qu'il lui est possible d'agir avec un gouvernement dépassant les clivages et de répondre aux préoccupations des Français.

Gérald Darmanin, 34 ans, est un ancien sarkozyste.

Commentaires

-