Nouvelle-Calédonie: Valls réaffirme l'engagement de l'Etat pour un rééquilibrage économique

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 30 avril 2016 - 12:12
Image
Manuel Valls Nouvelle-Calédonie 30.04.2016
Crédits
©Theo Rouby / AFP
"Depuis 30 ans, la Nouvelle-Calédonie est toujours vue de manière un peu caricaturale depuis Paris", a déploré Manuel Valls.
©Theo Rouby / AFP
En Nouvelle-Calédonie, le première ministre Manuel Valls a réaffirmé l'engagement de l'Etat en faveur du rééquilibrage économique de l'île ce samedi. Sa visite a été marquée par plusieurs déplacements en "brousse".

Manuel Valls a réaffirmé l'engagement de l'Etat pour le rééquilibrage économique en faveur de l'intérieur de la Nouvelle-Calédonie, ce samedi 30, lors de la deuxième journée de sa visite dans l'île, marquée par des déplacements dans la "brousse". Le Premier ministre a entamé sa journée par la visite dans le village de La Foa de l'exploitation d'un éleveur de la côte ouest, qui l'a accueilli chapeau de cow-boy sur la tête, illustrant les codes de la vie de ces "cow-boy" du Pacifique.

Affirmant "se sentir très bien ici", Manuel Valls a déclaré qu'il "voulait venir dans cette brousse calédonienne pour montrer (son) respect à ceux qui travaillent la terre". Alors que "caldoches" et Kanaks partagent en brousse, bien plus qu'en ville, des modes de vie similaires ainsi qu'un attachement fort à la terre, le chef du gouvernement a salué cette "Nouvelle-Calédonie diverse" et "peu connue". "Depuis 30 ans, la Nouvelle-Calédonie est toujours vue de manière un peu caricaturale depuis Paris (...) Nous voulons conforter et renforcer ce destin collectif, ce destin partagé", a-t-il déclaré, avant de remettre les insignes de chevalier dans l'ordre du Mérite agricole à l'éleveur qui l'accueillait.

Manuel Valls s'est ensuite rendu dans la province Nord, gérée par les indépendantistes. Devant les élus de cette collectivité, il a notamment réaffirmé l'engagement de l'Etat pour accompagner le rééquilibrage économique, annonçant des crédits supplémentaires pour la construction d'infrastructures. Le rééquilibrage économique en faveur des zones majoritairement peuplées par les Kanaks a été, depuis les accords de Matignon en 1988, un outil majeur du retour de la paix entre les communautés.

Dernière étape, le chef du gouvernement est allé à Hienghène, sur la côte est, où il s'est recueilli sur la tombe de Jean-Marie Tjibaou, figure historique des indépendantistes Kanaks, assassiné en 1989. Manuel Valls quittera Nouméa dimanche 1er mai à la mi-journée pour la Nouvelle-Zélande.

 

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.