Olivier Faure en appelle à Ségolène Royal pour éviter le "suicide" des gauches

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 25 octobre 2018 - 14:05
Image
Ségolène Royal à Paris, le 17 mai 2017
Crédits
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives
Ségolène Royal "cherche à incarner un rassemblement" selon Olivier Faure.
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives
Olivier Faure a affirmé ce jeudi que Ségolène Royal serait prête "à incarner un rassemblement" de la gauche aux Européennes. La principale intéressée a laissé planer le doute, alors qu'elle avait plus formellement dit qu'elle ne souhaitait pas être tête de liste quelques jours auparavant.

Olivier Faure en appelle à Ségolène Royal pour sauver la gauche. Le Premier secrétaire du parti socialiste a jugé qu'elle pourrait rassembler derrière elle les différentes sensibilités du PS, de l'Ecologie et même de la France insoumise pour éviter une défaite collective aux élections européennes.

"Ségolène Royal est une grande figure à la fois de la gauche et de l'écologie et, d'après ce que je comprends des discussions que j'ai pu avoir avec elle, elle cherche à incarner un rassemblement plus large", a déclaré Olivier Faure sur France Inter ce jeudi 25. Un appel du pied clair accompagné d'un sous-entendu selon lequel la candidate malheureuse de 2007 serait intéressée par l'offre.

Voir: Européennes - Ségolène Royal n'a "pas envie" de reprendre les "combats électoraux"

Un point de vue que semble confirmer la réponse formulée lundi 22 par Ségolène Royal. Celle-ci a simplement répondu "on verra", sur RTL. Une réponse très ambigüe certes, mais qui contraste avec le discours qu'elle tenait à peine une dizaine de jours auparavant. " Mon état d'esprit est loin d'être celui du retour aux combats électoraux. Ce n'est ni mon objectif ni mon état d'esprit ni mon envie", déclarait-elle alors.

Le PS compte sur cette première échéance électorale depuis juin 2017 pour se relancer, alors que seuls 9% des électeurs français se disent aujourd'hui sympathisants du parti. La multiplication des listes de gauche "va additionner des scores qui seront entre 2 et 10%" , prédit Olivier Faure qui y voit "un suicide". "Au bout du compte, nous allons accorder facilement une victoire à Emmanuel Macron".

Si Olivier Faure se dit "évidemment sensible" à la démarche de rassemblement de Ségolène Royal, il prévient également à demi-mot qu'il ne faudra pas non plus être trop exigeante et que l'ancienne ministre n'est "pas la seule à pouvoir incarner (ce rassemblement)".

Lire aussi:

Le PS propose la création d'un intergroupe de gauche au Parlement européen

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don