Paris - Attentat aux Champs-Elysées: un complice venu de Belgique?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Paris - Attentat aux Champs-Elysées: un complice venu de Belgique?

Publié le 21/04/2017 à 10:11 - Mise à jour à 13:09
© THOMAS SAMSON / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Au lendemain de l'attentat des Champs-Elysées de jeudi, certains éléments pointent vers la Belgique et un éventuel complice connu des renseignements belges. L'homme en question s'est cependant présenté spontanément aux policiers à Anvers, et son éventuel lien avec le tireur présumé Karim Cheurfi ne sont pas établis.

Parmi les nombreuses interrogations qui subsistent ce vendredi 21 au lendemain de l'attentat des Champs-Elysées qui a coûté la vie à un policier, la question d'une complicité venue de Belgique demeure.

Très rapidement, l'Etat islamique a revendiqué l'acte d'un de ses combattants. Dans ce message de son organe de propagande Amaq, elle le nomme sous la kunya (nom de guerre) d'Abou Youssef al-Belgiki, suffixe qui signifie "Le Belge".

Or l'assaillant a été identifié (information non-confirmée par le parquet) comme Karim Cheurfi, un homme de 39 ans né et vivant en France et qu'aucun élément connu au lendemain des faits ne semble lier à la Belgique. Les revendications de Daech ne constituent pas une preuve absolue mais l'organisation terroriste n'a pas pour habitude de donner de fausses informations en la matière ou de s'octroyer les actes commis par d'autres.

Par ailleurs, un avis de recherche visant un homme signalé par les services belges "est parvenu aux services français, hier", a déclaré vendredi le porte-parole du ministère de l'Intérieur. Selon une source proche de l'enquête, l'homme signalé par les Belges, âgé de 35 ans et présenté comme "très dangereux", devait être entendu dans un dossier belge. Lors d'une perquisition, les autorités belges avaient trouvé un billet de Thalys pour la France en date du 20 avril 2017, des armes à feu et des cagoules.

Mais l'homme en question s'est spontanément présenté ce vendredi dans un commissariat d'Anvers, a fait savoir, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet. L'homme signalé par les Belges "est-il lié de près ou de loin à ce qui s'est passé sur les Champs-Elysées? Je ne peux pas vous le dire et en tout cas, il est trop pour le dire, il y a un certain nombre d'informations à vérifier", avait-il indiqué avant d'ajouter: "on ne peut se permettre de fermer aucune porte".

Selon un porte-parole du parquet fédéral belge, interrogé vendredi par l'AFP, "tout ce que qu'on peut dire, c'est qu'à l'heure actuelle, à 9h15 ce matin, il n'y a pas de lien entre cet événement (la fusillade à Paris, NDLR) et la Belgique", même si "l'enquête se poursuit activement en étroite collaboration avec les enquêteurs français".

Un terroriste "tueur de flic" récidiviste, la revendication de Daech, le déroulé des faits: retrouvez les dernières informations disponibles sur l'attentat de jeudi soir en cliquant ici

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Bien que Français, l'auteur de l'attentat est surnommé "Le Belge" par Daech.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-