Paris "gouvernée par des homos" étant "un peu pervers": Marcel Campion dérape

Paris "gouvernée par des homos" étant "un peu pervers": Marcel Campion dérape

Publié le :

Dimanche 23 Septembre 2018 - 10:26

Mise à jour :

Dimanche 23 Septembre 2018 - 10:29
Le "Journal du Dimanche" a rendu publique une vidéo datant de janvier 2018 montrant Marcel Campion, candidat à la mairie de Paris, dérapant par des propos homophobes. Il vise notamment Bruno Julliard et "les homos" qui dirigeraient la ville.
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Il est candidat à la mairie de Paris et déclare une guerre à mort à Anne Hidalgo.  Le Journal du Dimanche révèle la vidéo d'un dérapage qui pourrait compromettre son projet même si personne dans son auditoire ne semblait protester. Marcel Campion, le "roi des forains" s'est laissé aller à un sérieux dérapage homophobe lors d'une réunion publique en janvier 2018 lors du lancement de son mouvement "Paris Libéré".

Principale cible des propos graveleux du candidat, Bruno Julliard qui était encore à cette époque le premier adjoint d'Anne Hidalgo (avant de finalement démissionner en septembre) et qui avait publiquement annoncé son homosexualité. "Lui c’est le plus beau. C’est lui qui commande toute la ville. Il arrive des syndicats des étudiants (l’Unef, NDLR)" débute Marcel Campion qui enchaîne sur la pente glissante: "Comme il était un peu de la jaquette, il a rencontré Delanoë, ils ont fait leur folie ensemble et paf, il est premier adjoint. Et avec Anne Hidalgo, il est super parce qu’en même temps il lui a amené tous les homos de la terre. C’est à dire que toute la ville maintenant est gouvernée par des homos". Les propos déclenchent quelques rires dans l'assistance, qui n'est pas visible devant l'objectif de la caméra.

Voir aussi: Marcel Campion, le roi des forains, veut présenter un candidat face à Anne Hidalgo aux municipales

Marcel Campion avait déjà commencé à se "lâcher" en évoquant l'arbre de Noël installé il y a deux ans place Vendôme et dont la forme pouvait rappeler un jouet sexuel: "Vous savez le truc qu'ils se mettent dans le fion, pour les pervers là. À Noël, c'est bien pour les enfants. Ils (l'équipe municipale, NDLR) appellent ça de la qualité".

Se rendant peut-être compte de son dérapage, Marcel Campion tente dans la foulée de jouer la carte de la tolérance: "Moi, j’ai rien contre les homos, d’habitude, je dis les pédés, mais on m’a dit hier qu’il fallait plus que je dise ça. Donc je ne dis plus les pédés, je dis les homos. J’ai rien contre eux" achevant avec une petite précision tout de même:"Sauf qu’ils sont un peu pervers (...) Ceux qui sont là".

Marcel Campion tourne dans les différentes enquêtes d'opinion autour de 2% dans les sondages pour le scrutin qui se tiendra en 2020.

Lire aussi:

Feu vert à Marcel Campion pour un marché de Noël aux Tuileries

Marcel Campion accuse Anne Hidalgo de vouloir faire de Bernard Arnaud "le nouveau roi des forains"

Marcel Campion s'est laissé aller à une tirade homophobe.


Commentaires

-