Paris: un homme finit en garde à vue après avoir importuné Manuel Valls dans un restaurant

Il s'est décrit comme "fiché S"

Paris: un homme finit en garde à vue après avoir importuné Manuel Valls dans un restaurant

Publié le :

Lundi 23 Octobre 2017 - 12:44

Mise à jour :

Lundi 23 Octobre 2017 - 13:05
Un homme au comportement erratique a interpellé Manuel Valls jeudi à Paris alors que ce dernier était attablé dans une brasserie près de l'Assemblée nationale. L'individu a été interpellé et placé en garde à vue.
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'incident s'est déroulé à la terrasse du Bourbon, la brasserie très chic située à proximité de l'Assemblée nationale. Manuel Valls a été importuné par un homme de 34 ans jeudi 19 dans cet établissement prisé par les députés. Le suspect a été interpellé par les forces de l'ordre et placé en garde à vue révèle Le Parisien.

Le journal précise que l'homme, d'origine portugaise, était vêtu d'un maillot du PSG et a interpellé le député en lui disant qu'il avait besoin d'aide pour sortir sa petite fille de sept ans d'une famille d'accueil où elle avait été placée au Portugal. Toutefois, le discours de l'homme était particulièrement erratique et il a également mentionné être "fiché S" et avoir passé treize ans à la prison de Fleury-Mérogis.

"Cet homme était dans un état épouvantable. C’est mon garde du corps qui l’a fait partir. Il n’y a pas eu de menaces directes. Mais ses propos et ses menaces concernant la Tour Eiffel et des parlementaires, dans le contexte actuel, ont été prises au sérieux", a précisé Manuel Valls.

Le personnel de la brasserie a finalement appelé les forces de l'ordre qui sont intervenues pour interpeller l'individu qui n'a pas opposé de résistance. Lors de la fouille, une pipe à crack a été retrouvée sur ce dernier qui a précisé aux policiers "l'utiliser fréquemment".

Il a été envoyé brièvement en infirmerie psychiatrique, puis placé en garde à vue vendredi soir.  Auditionné, le suspect a confirmé qu'il essayait bien de "rencontrer et discuter" avec Manuel Valls.

"Cet homme était dans un état épouvantable", a témoigné l'ancien Premier ministre.

Commentaires

-