Pas de vacances pour les soignants de l’APHP…

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pas de vacances pour les soignants de l’APHP…

Publié le 05/10/2020 à 17:08 - Mise à jour à 17:22
Collectif Santé en Danger
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Ce matin, sur France Info Radio, Martin Hirsch, Directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris « souhaite que certains soignants puissent renoncer à leurs vacances ». Dans un communiqué de presse, Le collectif Santé en danger réclame le versement immédiat d’une prime de 1 500 euros pour ces soignants, ainsi qu’une augmentation de salaire à la hauteur de 300 euros.
 
Le collectif santé en danger, désormais suivi 154 912 personnes sur Facebook, dont l’association compte déjà 942 adhérents en deux jours, dénonce les propos tenus par Martin Hirsch sur France Info Radio ce matin. « C’est un cauchemar ! », s’exclame Arnaud Chiche, médecin anesthésiste-réanimateur, Fondateur du collectif santé en danger qui revendique depuis deux mois un Ségur 2, tout en dénonçant les manquements de l’État et du ministère des Solidarité et de la Santé dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire Covid-19.
 
« Je n’arrive pas à croire que cette société soit dans le déni à ce point, c'est un drame social qui nous attend »
 
« Ce n’est pas aux soignants de payer les erreurs de notre gouvernement », explique Arnaud Chiche. Pour le collectif, médecins, soignants, professionnels de santé et scientifiques savaient pertinemment que le virus allait s’installer pour longtemps avec une trêve estivale. Ils n’ont cessé de le répéter. Le collectif se demande quelles ont été les actions de l’État en deux mois, pour ouvrir des lits, former, recruter et investir dans du matériel.
 
La santé n’est pas au gré des saisons ni au gré des décisions politiques
 
C’est pour cette raison, que le collectif santé en danger demande le versement immédiat d’une prime de 1 500 euros pour les soignants qui devront renoncer à leurs vacances de la Toussaint, ainsi qu’une augmentation de salaire immédiate à la hauteur de 300 euros, afin d’aligner les revenus sur ceux des personnels soignants en Europe. 
 
« Olivier Veran ne veut pas de Ségur 2, mais c’est la Covid qui va lui imposer, sinon il n’y aura plus personnes dans les hôpitaux »
 
Les centaines de témoignages recueillis par le collectif sur Facebook démontre l’épuisement et la colère des soignants. Arnaud Chiche poursuit : « Notre système de santé dysfonctionne totalement. Les patients et la sécurité des soins sont en danger. L’ensemble des moyens sont insuffisants... Le prochain programme présidentiel, plan Santé devra tenir compte des réalités du terrain et se mettre à l’écoute des professionnels de santé. » 
 
« Et est-ce que Martin Hirsch va réserver des lieux de villégiature pour les soignants qui vont sacrifier leur vie loin de leurs enfants ? »
 
Dans cette attente, le collectif attend de l’État un geste fort en faveur des soignants qui devront renoncer à leurs vacances.
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Arnaud Chiche, président du collectif

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-