PenelopeGate: François Fillon prend les devants et va fournir des éléments au parquet

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

PenelopeGate: François Fillon prend les devants et va fournir des éléments au parquet

Publié le 26/01/2017 à 10:25 - Mise à jour à 10:27
©Benoît Tessier/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

François Fillon a lancé la contre-offensive ce jeudi dans l'affaire des emplois fictifs qui met en cause son épouse Penelope. Le candidat à l'élection présidentielle a annoncé via un de ses soutiens qu'il allait fournir des pièces au parquet financier, dénonçant au passage la coïncidence entre ces révélations et la campagne présidentielle.

François Fillon va fournir "dans la journée" au parquet financier, par le biais de son avocat, "un certain nombre de pièces" pour répondre aux accusations d'emploi fictif de son épouse, a annoncé Bruno Retailleau, patron des sénateurs LR et proche du candidat de la droite à la présidentielle.

"Ce matin même, dans quelques heures, dès que les bureaux seront ouverts, l'avocat de François Fillon prendra l'attache du procureur financier et dans la journée même il se déplacera avec un certain nombre de pièces", a déclaré M. Retailleau sur Europe 1, au lendemain de l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits". "Nous donnerons très vite à la justice l'ensemble des éléments", a assuré M. Retailleau, "parce que les choses sont trop graves".

"Il n'est pas question de laisser prendre en otage une campagne présidentielle, c'est la raison pour laquelle François Fillon veut apporter à la justice très rapidement un certain nombre d'éléments", a expliqué le sénateur de Vendée, assurant que "cette affaire fera pschitt".

"François Fillon, ça fait plus de 30 ans qu'il est dans la vie politique, sans aucune affaire, et comme par hasard, à trois mois des présidentielles, quelques jours avant son discours fondateur, dimanche prochain, à La Villette, cette affaire lui tombe dessus", a-t-il accusé.

L'ancien Premier ministre a demandé mercredi à être reçu "dans les plus brefs délais" par le parquet national financier (PNF), qui a ouvert une enquête sur des faits présumés de détournement de fonds publics, d'abus de biens sociaux et recel à la suite des révélations du Canard enchaîné.

Le Canard enchaîné a révélé que Penelope Fillon, sans profession connue, a été la collaboratrice parlementaire de son mari, ce dont personne n'avait connaissance jusqu'à présent, y compris dans le milieu des collaborateurs du parti Les Républicains.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"Il n'est pas question de laisser prendre en otage une campagne présidentielle", a lancé Bruno Retailleau, patron des sénateurs LR et proche de François Fillon.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-