L'avocat Robert Bourgi reconnaît avoir offert des costumes de luxe à François Fillon

L'avocat Robert Bourgi reconnaît avoir offert des costumes de luxe à François Fillon

Publié le :

Vendredi 17 Mars 2017 - 16:18

Mise à jour :

Vendredi 17 Mars 2017 - 18:09
©JOHANNA LEGUERRE/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le "JDD" révélait dimanche que François Fillon s'était vu offrir des costumes de luxe par "un ami" en février, un cadeau à hauteur de 13.000 euros. L'enquête sur de possibles emplois fictifs pour laquelle François Fillon a été mis en examen a d'ailleurs été étendue à des soupçons de trafic d'influence et le généreux donateur a été découvert ce vendredi: c'est l'avocat Robert Bourgi.

Le JDD a révélé dimanche 12 qu'un généreux donateur avait offert des costumes de luxe sur mesure à François Fillon en février dernier, pour 13.000 euros. Et ce ne serait pas le premier cadeau que le candidat LR recevait: depuis 2012, il aurait bénéficié de 48.500 euros de cadeaux.

Si François Fillon a refusé de donner le nom de ce donateur, le journal Le Monde l'a découvert ce vendredi 17: il s'agirait de l'avocat Robert Bourgi. Le principal intéressé l'a d'ailleurs reconnu sur BFMTV dans l'après-midi, assurant "ne rien attendre en retour".

Il ne pouvait de toute façon pas le nier. Les enquêteurs disposaient de documents confirmant que l'avocat était ce donateur mystère et d'un patron aux mesures du candidat.

Mais si Robert Bourgi est bien le donateur des costumes offerts en février dernier, rien ne prouve qu'il a participé aux autres dons qui ont été effectués depuis 2012.

Robert Bourgi et François Fillon se connaissent depuis longtemps et les voyages de l'ancien Premier ministre au Sénégal et en Côte d'Ivoire en 2013 ont été rendus possible grâce à l'avocat.

Très lié aux dirigeants africains, il est un des soutiens d'Ali Bongo, président actuel du Gabon, et est souvent qualifié de "diplomate parallèle". Il avait été conseiller de Nicolas Sarkozy alors que celui-ci était président. Cet avocat influent est aussi réputé pour être l'un des piliers de la "françafrique".

Le candidat des Républicains avait réagi à l'affaire dans un entretien paru dans Les Echos le lundi 13: "un ami m'a offert des costumes en février. Et alors?" .

En effet, si ces cadeaux ont été offerts dans le cadre privé, rien d'illégal n'a été commis. En revanche, en tant que député, François Fillon aurait dû déclarer ces dons s'ils avaient été fait dans le cadre politique: les cadeaux de plus de 150 euros doivent en effet être déclarés au déontologue de l'Assemblée.

Déjà mis en examen dans l'affaire des supposés emplois fictifs de sa femme et de ses enfants, l'enquête a été étendue à des soupçons de trafic d'influence.

Ce vendredi 17, François Fillon est donc mis en examen pour détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, recel et complicité d'abus de biens sociaux ainsi que pour manquement aux obligations de déclaration à la HATVP (Haute autorité pour la transparence de la vie publique).

C'est l'avocat Robert Bourgi qui aurait offert les costumes à François Fillon.

Commentaires

-