PenelopeGate: quand Penelope Fillon expliquait en 2007 à la presse britannique n'avoir "jamais été l'assistante" de son mari

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

PenelopeGate: quand Penelope Fillon expliquait en 2007 à la presse britannique n'avoir "jamais été l'assistante" de son mari

Publié le 02/02/2017 à 08:09 - Mise à jour à 08:17
© Eric FEFERBERG / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les jours se suivent et les fardeaux s'accumulent sur François Fillon. Le magazine Envoyé spécial, sur France 2, a annoncé la diffusion d'extraits d'un entretien datant de 2007 où Penelope Fillon explique qu'elle n'a jamais assisté son mari dans sa carrière politique.

"Je n'ai jamais été l'assistante de mon mari". La phrase semblait banale en 2007, elle sonne aujourd'hui comme un nouveau boulet pour François Fillon. Son épouse Penelope, soupçonnée aujourd'hui d'avoir occupé un emploi fictif comme collaboratrice parlementaire de son mari pendant une dizaine d'années à partir de 1997, déclarait auprès du quotidien britannique le Sunday Telegraph son absence de rôle opérationnel dans la carrière politique de son mari. "Je ne me suis pas occupé de sa communication non plus" précise-t-elle.

Et pour ne rien arranger, cet entretien ayant été filmé, une partie des images seront diffusées dans le magazine Envoyé spécial ce jeudi 2 sur France 2. Un nouvel "aveu" embarrassant pour François Fillon qui affirmait sur le plateau du 20 heures de TF1 le 26 janvier: "Ma femme travaille près de moi depuis toujours. Elle corrige mes discours, reçoit d’innombrables personnes (…) que je ne pouvais pas voir".

Le magazine L'Obs s'est d'ailleurs procuré le contrat de travail de Penelope Fillon sur la période allant de 1998 à 2002, indiquant qu'elle est assistante de son mari à la permanence parlementaire de la droite au Mans (Sarthe).

Depuis la première mise en cause du Canard enchaîné sur ces emplois fictifs (en plus de celui présumé à "La Revue des deux mondes"), la campagne de François Fillon bat de l'aile, même si ce dernier annonce qu'il tiendra bon, balayant les accusations et parlant à l'égard de cette affaire d'une "tentative de coup d'Etat institutionnel". La diffusion du reportage et des déclarations de Penelope Fillon risquent donc de relancer un peu plus encore les tractations sur un éventuel retrait de François Fillon pour décrocher l'Elysée, une perspective dont certains représentants des Républicains se font maintenant les porteurs.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"Je n'ai jamais été l'assistante de mon mari" déclarait à la presse britannique Penelope Fillon en 2007.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-