PenelopeGate: les Républicains envisagent-ils un plan B pour remplacer François Fillon?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

PenelopeGate: les Républicains envisagent-ils un plan B pour remplacer François Fillon?

Publié le 01/02/2017 à 10:06 - Mise à jour à 11:47
© Eric FEFERBERG / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): ET

-A +A

Alors que ce mercredi le "Canard enchaîné" livre de nouvelles révélations autour de l'affaire de l'emploi fictif présumé de Penelope Fillon, le candidat Les Républicains à la présidence voit sa défense se retourner contre lui. Et même si officiellement son parti fait bloc derrière lui, dans les coulisses, des plans B sont déjà envisagés.

Deuxième onde de choc après les nouvelles révélations du Canard enchainé ce matin, au parti Les Républicains certains commencent à chercher une alternative à François Fillon.

En effet, Penelope Fillon aurait touché pas moins de 831.440 euros comme attachée parlementaire de 1988 à 1990 et de 1998 à 2002 alors que, surprenant, la perquisition menée hier à l'Assemblée Nationale a révélé qu'elle ne disposait ni de badge d'accès ni de boîte mail de l'institution, mais aucune preuve concrète n'a encore été trouvée. Les enfants de François Fillon ont aussi profité de ses largesses: Marie et Charles Fillon auraient touché à eux deux 83.735 euros en tant qu'assistants alors qu'ils étaient étudiants en droit entre 2005 et 2007.

Face à ces révélations, la défense de François Fillon s'est à chaque fois retournée contre lui et lorsqu'à son meeting à La Villette dimanche il disait avoir employé ses enfants alors qu'ils étaient avocats, le public a vu le candidat être de nouveau ambigu, lui qui avait construit sa campagne sur son irréprochabilité.

Même si officiellement son parti fait toujours bloc derrière lui, en coulisse on commence à douter de sa capacité à se relever de cette affaire et quelques voix encore peu audibles envisagent de proposer d'autres candidats. Ainsi, quelques noms reviennent souvent lorsqu'on évoque un possible plan B: tout d'abord Alain Juppé, vaincu au second tour des primaires. Il a pour beaucoup ''la carrure'', de plus son côté plus social pourrait rassurer les électeurs un peu refroidis par le conservatisme de l'élu de la primaire de la droite. Ensuite le nom de François Baroin, ancien ministre de l'économie de Nicolas Sarkozy, revient aussi fréquemment. Il aurait d'ailleurs commencé à sonder quelques parlementaires selon Le Parisien. Enfin, Xavier Bertrand, tombeur de Marine Le Pen dans Les Hauts-de-France est aussi évoqué. Pourtant, officiellement, Alain Juppé à refusé de remplacer François Fillon alors que Xavier Bertrand n'a encore pas évoqué le sujet.

François Fillon a soutenu qu'il se retirerait seulement s'il était mis en examen. Seulement, à trois mois des élections, un bon nombre de cadres du parti LR craignent qu'une campagne annoncée ''gagnée d'avance'' soit gâchée à cause d'une affaire...

Auteur(s): ET


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Penelope et François Fillon dans la tourmente.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-