Permis de chasse: le cadeau de Macron aux chasseurs

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Permis de chasse: le cadeau de Macron aux chasseurs

Publié le 10/04/2018 à 18:01 - Mise à jour à 18:08
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Emmanuel Macron, en pleine opération séduction de la France rurale, aurait décidé de faire un beau cadeau aux chasseurs en réduisant de moitié le prix du permis de chasse national.

Emmanuel Macron semble décidé à ouvrir le dialogue ou adoucir ses rapports avec les déçus de sa première année de mandat. Alors qu'il s'est attaqué à la grogne du monde rural, et qu'il continuera à le faire jeudi 12 dans le journal télévisé de Jean-Pierre Pernault sur TF1, le président de la République aurait choisi de se mettre les chasseurs un peu plus dans la poche en réduisant le prix du permis de chasse.

Selon une information RTL, le président de la République aurait en effet prévu de réduire de 50% le prix du permis de chasse national, qui permet d'exercer ce loisir hors des limites départementales. Il passerait de 400 à 200 euros.

C'est une promesse qu'il avait faite il y a quelques semaines et que les 5 millions de chasseurs (qui possèdent un permis) en France réclamaient depuis longtemps. C'est désormais presque acté. Bercy devrait officialiser l'information d'ici le mois de juin.

Lire aussi: intervention TV de Macron - le président sur TF1 jeudi

La proximité avec la chasse, symbole de la ruralité à la française, pourrait permettre à Emmanuel Macron de gommer son image de "président des villes". Cela alors que sa cote de popularité était encore, selon les derniers sondages, en baisse début avril.

Le président de la République avait déjà fait savoir aux chasseurs qu'il les soutenait. Il s'était notamment prononcé en faveur de la chasse à courre qui est, pour lui, un mode de chasse traditionnel.

Il s'était également affiché aux côtés de chasseurs, devant des cadavres de sangliers, lors de son week-end d'anniversaire au château de Chambord. Les défenseurs des animaux avaient grincé des dents. Mais les chasseurs avaient applaudi.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Selon RTL, Emmanuel Macron aurait accédé à la demande des chasseurs en réduisant de moitié le prix du permis de chasse national.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-