Pierre Laurent: "Hollande et Valls ont tourné le dos à la gauche"

Manœuvres

Pierre Laurent: "Hollande et Valls ont tourné le dos à la gauche"

Publié le :

Lundi 10 Novembre 2014 - 15:49

Mise à jour :

Lundi 10 Novembre 2014 - 20:44
Le Secrétaire national du Parti communiste français a tiré à boulets rouges sur la politique du couple exécutif, et notamment de Manuel Valls. Les grandes manœuvres en vue des cantonales de 2015 sont lancées à gauche.
©L'Humanité/Twitter
PARTAGER :
-A +A

Le torchon brûle entre les ex-alliés communistes et socialistes. Ce dimanche 9, lors de son discours de clôture de la conférence nationale du PCF, le patron des communistes Pierre Laurent a vivement attaqué "les choix politiques de Hollande et Valls (qui) ont tourné le dos à la gauche, en visant sa recomposition, voire sa décomposition".

"Manuel Valls n'est pas et ne sera jamais le Premier ministre de la gauche. C'est sans attendre que j'appelle toutes les forces qui refusent cette politique d'austérité à travailler à une nouvelle majorité de gauche, un nouveau contrat de transformation sociale, écologique et démocratique, qui devra être mis en œuvre par un nouveau gouvernement", a lancé Pierre Laurent à la tribune.

Annonçant "l'échec historique du pouvoir socialiste" et une "victoire possible de la droite, du Front national", le chef de file des communistes a singulièrement haussé le ton. L'objectif est clair: se rapprocher des frondeurs et des écologistes pour obliger François Hollande à réorienter sa politique plus à gauche. Le but est simple: "la construction d'une alternative qui vise le pouvoir", avec en ligne de mire les prochaines élections cantonales de mars 2015.

"L'alternative c'est maintenant", a ainsi récupéré Pierre Laurent, tout en assurant vouloir "poursuivre sans relâche (ses) efforts pour dialoguer et construire avec tous, socialistes, écologistes, républicains qui sont convaincus de l'impasse actuelle".

Depuis quelques mois, communistes, écolos et "frondeurs" s'affichent régulièrement ensemble en public, comme à la fête de l'Humanité, en septembre, ou encore lorsque Benoît Hamon, Cécile Duflot et Pierre Laurent ont fait estrade commune dans les Landes, début octobre.

Avec 15 députés, le Parti communiste est le plus petit groupe politique de l'Assemblée nationale. Mais, s'il parvenait à s'allier avec les 17 députés EELV (+1 apparenté) et la trentaine de "frondeurs" socialistes, la donne serait bien différente.

 

Pierre Laurent à la tribune, dimanche 9 novembre.

Commentaires

-