PMA, musulmans et Jeunes LR: Reihanian lâché par Wauquiez pour ses propos polémiques?

PMA, musulmans et Jeunes LR: Reihanian lâché par Wauquiez pour ses propos polémiques?

Publié le :

Mardi 19 Décembre 2017 - 12:58

Mise à jour :

Mardi 19 Décembre 2017 - 13:09
© ROMAIN LAFABREGUE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Aurane Reihanian, soutien de Laurent Wauquiez pressenti pour être désigné président des Jeunes LR, est sur la sellette. Le nouveau président du parti serait prêt à le lâcher suite à des propos polémiques qui ont même fait réagir les militants. Il avait notamment évoquer les musulmans qui "brûlent des voitures" ou les enfants nés de PMA qui "ne devraient pas exister".

Les excuses pourraient ne pas suffire. Aurane Reihanian, 24 ans, président des Jeunes avec Wauquiez qui devait logiquement être nommé à la tête des Jeunes LR depuis l'élection de son champion, devrait être finalement écarté.

En cause, ses propos polémiques sur les enfants nés de PMA (procréation médicalement assistée) "qui ne devraient même pas exister", tenus à Libération. Et ce alors que le jeune homme trainait déjà quelques casseroles. Médiapart avait ainsi publié début décembre ses déclarations établissant un parallèle hasardeux entre islam et délinquance.

Lire aussi: Wauquiez dévoile les premiers visages de son équipe dirigeante

"La première génération de musulmans, ils ont bossé. Ils ne brûlaient pas des voitures comme leurs enfants", rapportait ainsi le média.

Dans les deux cas, Aurane Reihanian avait plaidé la mauvaise retranscription de ses propos. Il s'était justifié en déclarant qu'il parlait en fait des enfants nés de la gestation pour autrui (interdit en France). Avant de finalement écrire à Libération qu'il ne "parlait pas de toutes les PMA".

Quant à ses propos sur les musulmans "Je n’ai pas prononcé cette phrase de la sorte. L’idée était de vous expliquer que les musulmans de la première génération avaient travaillé et s’étaient intégrés sans avoir de revendications communautaristes et sans sombrer dans la délinquance et qu’à cette époque, on ne brûlait pas des voitures", a-t-il écrit dans un mail à Médiapart révélé par Le Lab d'Europe 1.

"Mes propos tels que retranscris ont pu choquer voire blesser certains lecteurs. Je le regrette très sincèrement car tel n’était pas mon intention. Je tiens à leur présenter mes plus sincères excuses. Chaque enfant a évidemment le droit à la vie et à une digne reconnaissance. Nul ne peut nier l’existence d’un enfant, quel qu’il soit et d’où qu’il vienne. C’est même le rôle de tout responsable politique de leur reconnaître un cadre juridique protecteur de leurs droits et libertés. Telle est ma conviction profonde", a-t-il publié sur Twitter lundi 18.

Des excuses qui arriveraient trop tard. En effet, une centaine de cadres des Jeunes LR ont adressé le même jour à Laurent Wauquiez une lettre ouverte (source) pour que le futur président de leur structure ne soit pas nommé mais élu. Et selon plusieurs sources, Laurent Wauquiez aurait déjà décidé d'écarter Aurane Reihanian.

Laurent Wauquiez aurait retiré son soutien à Aurane Reihanian après ses propos sur la PMA et les musulmans.

Commentaires

-