Polémique de la jupe trop longue: Najat Vallaud-Belkacem soutient la principale du collège

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Polémique de la jupe trop longue: Najat Vallaud-Belkacem soutient la principale du collège

Publié le 30/04/2015 à 12:53 - Mise à jour à 13:01
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): AZ

-A +A

Alors que des milliers d'internautes se sont mobilisés pour soutenir la jeune Sarah, exclue de cours pour avoir porté une jupe jugée trop longue, la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, a estimé que la direction de l'établissement "a fait preuve de discernement".

Sa réaction était plus qu'attendue. Najat Vallaud-Belkacem est revenue ce jeudi sur la polémique qui a embrasé le collège de Charleville-Mézières (Champagne-Ardenne) où une adolescente de 15 ans, de confession musulmane, s'est vue interdite de cours au motif qu'elle portait une jupe trop longue. Invité de RTL ce jeudi matin, la ministre de l'Education a pris la défense de l'équipe éducative.

Pour elle, ce n'est pas la longueur de la jupe qui est en cause la bien l'attitude de la jeune fille."Aucune élève ne peut et n'a d'ailleurs été exclue en raison de la longueur ou de la couleur de sa jupe", a-t-elle déclaré avant d'ajouter: "Ce qui s'est réellement passé (...), c'est que l'équipe pédagogique a fait preuve de discernement pour juger du caractère prosélyte, non pas de la tenue mais de l'attitude de l'élève". La ministre a également mis en avant le dialogue ouvert par la direction du collège avec la famille. "Ca n'a pas été une exclusion qui a été prononcée mais un dialogue qui a été ouvert avec la famille" a-t-elle expliqué.

De son côté, l'adolescente, qui porte le voile depuis un an mais l'enlève tous les matins avant d'entrer au collège, s'est défendue de tout provocation. Malgré la parole de sa fille et les nombreux soutiens sur les réseaux sociaux, sa mère a tenu à éteindre l'incendie en indiquant qu'elle lui demanderait de se conformer aux directives de l'Education nationale même si elle ne comprend pas pourquoi l'école a réagi de cette manière.

Le constat de la ministre est également partagé par le député UMP Eric Ciotti, qui a vu dans la démarche de l'élève "une provocation". "La loi de 2004 est claire, elle proscrit les signes ostentatoires religieux dans les tenues. Ce n'est pas simplement la tenue, il y a un contexte, qui a été rappelé par l'inspecteur d'académie" a-t-il déclaré mercredi 29 sur BFMTV et RMC tout en précisant son souhait de voir les élèves porter une tenue unique. 

Auteur(s): AZ


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Pour Najat Vallaud-Belkacem, ce n’est pas la longueur de la jupe qui est en cause mais l’attitude de la collégienne.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-