La députée LR Valérie Boyer s'insurge contre la "disparition" des croix chrétiennes sur les yaourts à la grecque

"Yaourt Gate"

La députée LR Valérie Boyer s'insurge contre la "disparition" des croix chrétiennes sur les yaourts à la grecque

Publié le :

Mercredi 13 Septembre 2017 - 16:52

Mise à jour :

Mercredi 13 Septembre 2017 - 17:00
Valérie Boyer, député Les Républicains, a récemment pointé du doigt certaines marques de la grande distribution qui font preuve, selon elle, de "christianomépris" en n'affichant pas les croix chrétiennes sur les églises orthodoxes présentes sur certains emballages. Même s'il y a eu une confusion, la polémique a vite pris de l'ampleur sur les réseaux sociaux.
©Photo AFP/Thomas Samson
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Valérie Boyer a décidé de dénoncer "le christianomépris" dont font preuve, selon elle, certaines marques du marché agroalimentaire français. La députée Les Républicains a ainsi remarqué il y a quelques jours, après avoir lu un article sur le site La Vie, que les églises orthodoxes représentées sur certains produits (comme les yaourts à la grecque de la marque Carrefour ou la moussaka de Lidl) étaient dépourvues de croix. Alors qu'elles en ont bien une en réalité.

Mais c'est en lisant les mots "effacé" et "gommé" que le sang de la députée n'a fait qu'un tour. Elle a semble-t-il compris "disparition". Sauf que, comme le souligne Marianne, qui a interrogé un responsable chez Nestlé (également pointé du doigt par Valérie Boyer), les croix n'ont tout simplement jamais été incluses depuis l'introduction des produits en question en grande surface au début des années 1990.

Pour réparer ce qui est selon elle une erreur, Valérie Boyer a décidé d'écrire lundi 11 une lettre à Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour. Elle en a d'ailleurs révélé le contenu mardi 12.

On peut y lire son "étonnement suite à la disparition des croix chrétiennes sur certains produits de la marque Carrefour, notamment sur les paquets de yaourts brassés à la grecque". "Pourquoi avoir supprimé les deux croix sur les conditionnements? Au nom de la diversité religieuse? Pourtant, vous avez choisi d'apposer le croissant musulman sur l'ensemble de vos produits halal. N'est-ce pas un signe religieux?", s'est-elle aussi demandée. Dénonçant ensuite une démarche qui "renforce le christianomépris et donne raison à celles et ceux qui cherchent à supprimer les croix à l'entrée de nos cimetières, les crèches de Noël dans les bâtiments publics, les processions dans nos villages, les fêtes chrétiennes dans nos calendriers, la galette des rois dans nos écoles".

Carrefour n'a pour l'instant pas donné suite à ce courrier. Mais le message de Valérie Boyer n'a fait qu'ajouter à la grogne de certains consommateurs. Et face à l'ampleur de la polémique, d'autres enseignes ont décidé de revoir leurs emballages.

Lidl s'est ainsi excusé pour le "désagrément causé" et a décidé de "réviser le design de l'emballage (des produits concernés) dès que possible".

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Valérie Boyer a décidé d'écrire un courrier à Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour.

Commentaires

-