Polémique: la nouvelle députée LREM Sandrine Josso n'était pas à l'Assemblée car elle faisait "un peu de tennis"

Polémique: la nouvelle députée LREM Sandrine Josso n'était pas à l'Assemblée car elle faisait "un peu de tennis"

Publié le :

Mercredi 21 Juin 2017 - 18:08

Mise à jour :

Mercredi 21 Juin 2017 - 18:18
© LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La nouvelle députée de Loire-Atlantique Sandrine Josso, novice et inconnue du grand public, a commis une erreur de communication en expliquant que si elle n'était pas encore à Paris pour prendre ses fonctions à l'Assemblée nationale, c'était pour cause de "tennis" prévu avec ses enfants. L'élue LREM a rectifié le tir, mais assume son emploi du temps.

Les polémiques s'accumulent concernant plusieurs députés La République en Marche (LREM) sur l'amateurisme réel ou supposé de plusieurs nouveaux élus issus de la société civile. Sandrine Josso, la nouvelle députée de la 7e circonscription de Loire-Atlantique n'avait pas encore rejoint Paris ce mercredi 21 pour prendre ses marques à l'Assemblée nationale, en se faisant remettre notamment la "mallette" du député et en nouant les premiers contacts. Elle n'est certes pas obligé de le faire immédiatement (les députés ont jusqu'à la fin de la semaine) mais c'est la raison qu'elle a donné pour son arrivée tardive qui a déclenché les critiques. Dans un article du quotidien Ouest-France, la députée explique son emploi du temps: "Mercredi, je vais être avec mes enfants et faire un peu de tennis avec eux"

Sur les réseaux sociaux, l'excuse est particulièrement mal passée.

 

Mais la nouvelle députée assume. Elle explique ne pas avoir vu ses trois enfants pendant la campagne pour les législatives et vouloir absolument passer du temps avec eux avant de se lancer dans le grand bain de son mandat national.

La polémique vient se rajouter à celle générée par Anissa Kheder, la nouvelle députée de la 7e circonscription du Rhône, qui s'était montrée particulièrement douteuse dans son argumentation lors d'un débat sur une chaîne de télévision locale. Elle avait notamment expliqué qu'il suffisait d'utiliser "des paravents" pour diviser les classes en deux.

Dans un autre style, la vie personnelle d'une députée LREM a été la cible des critiques d'un ancien député UDI battu. François Rochebloine se demandait en effet le lundi 18 comment la nouvelle élue Valéria Faure-Muntian allait avoir "le temps de faire sa lessive et d'emmener ses enfants à l'école".

Sandrine Josso est dirigeante d'entreprise dans le secteur de la nutrition. Novice en politique, elle a largement gagné dans sa circonscription avec 61,11% des voix au second tour. Elle s'est finalement fendue d'un tweet pour expliquer qu'elle allait rallier Paris ce mercredi après avoir passé deux heures avec ses enfants dans la matinée.

Les nouveaux députés ont jusqu'à la fin de la semaine pour se présenter à l'Assemblée nationale.


Commentaires

-