Politiques migratoires: opération coup de poing de la Cimade dans 50 villes de France

Politiques migratoires: opération coup de poing de la Cimade dans 50 villes de France

Publié le :

Mercredi 29 Mars 2017 - 12:44

Mise à jour :

Jeudi 30 Mars 2017 - 07:07
Ce jeudi matin, les habitants d'une cinquantaine de villes de France ont pu découvrir les affiches collées dans la nuit par la Cimade afin de dénoncer les politiques migratoires françaises et européennes basées, selon elle, essentiellement sur la répression et les expulsions. Une opération également destinée aux responsables politiques, menée alors que l'association dévoile son rapport annuel sur la question.
©Cimade
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les politiques migratoires "répriment", "humilient", "excluent", "quand elles ne tuent". Des phrases choc qu'ont pu découvrir les passants ce jeudi 30 matin sur les murs de nombreuses villes de France. L'œuvre de la Cimade, association de défense des "personnes opprimées et exploitées" et plus particulièrement des migrants et des réfugiés.

Cette opération coup de poing a été menée dans la nuit précédent la publication ce jeudi de son état des lieux 2017 sur les politiques migratoires."Un cri d'alerte et un appel à des changements d'orientation", font savoir Geneviève Jacques et Jean-Claude Mas, présidente et secrétaire général de la Cimade.

L'association dénonce notamment dans ce rapport des contrôles "permanents" et "intrusifs", "l'escalade dans la répression", des Etats qui cherchent à maintenir les migrants en dehors de l'Union européenne, qui les expulsent "sans prendre leurs responsabilités", ou encore les discriminations et les violences dont ils sont victimes.

Ce sont 10.000 affiches qui ont été imprimées pour être collées dans une cinquantaine de villes de France. Mais l'opération vise aussi les élus et organisations concernés. Ainsi, 6.300 fiches ont été envoyés aux maires des villes de plus de 50.000 habitants, aux présidents des collectivités locales, préfets et sous-préfets, ministres ou organismes (OfiiOfpra...) concernés par la question.

"Le choix retenu pour la construction de cette édition 2017 est de souligner et d’analyser quelques-unes de ces logiques implicites qui, malheureusement, caractérisent la façon dont sont traitées les personnes étrangères depuis de longues années: qu’il s’agisse de l’accès au territoire français ou européen, du droit d’asile, du droit au séjour, des pratiques d’enfermement ou d’expulsion, de la protection des personnes vulnérables", précisent également les dirigeants de l'association.

La Cimade déplore notamment des politiques publiques "dominées par des visions, à court terme, sécuritaires et méfiantes, qui confortent l’idée que +l’immigration est un problème ou une menace+". Depuis le début de la crise des réfugiés, la Cimade dénonce une politique européenne se basant sur la dissuasion et la répression plutôt que l'accueil, au mépris du droit international.

 

La Cimade publie ce jeudi son "état des lieux" sur les politiques migratoires.


Commentaires

-